Une aventure rôlistico-médiévalo-fantastique fantasque
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Forêts du Royaume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Huorn Démétrius

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Forêts denses
Date d'inscription : 13/12/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Forêts du Royaume   Mar 13 Déc 2016 - 21:16

La grosse mouche géante vola en rase motte et évita un foyer d’incendie qui se propageait lentement. Cette zone forestière proche de la capitale était un vrai chaos. Les géants s’étaient repliés vers leurs positions et avaient laissé le nettoyage de la région à leurs alliés.

Huorn déploya ses sens en reprenant sa forme naturelle de vieux druide engoncé dans son armure rouillée. Il se dirigea vers une clairière d’où de nombreuses clameurs et plaintes s’élevaient. Lorsqu’il arriva, la clairière était jonchée de cadavres de lycanthropes et d’ogres. Il se restait plus au centre qu’un dernier carré de 2 lycans encerclés par 5 ogres blessés mais furieux. Ces 7 là avaient dépassé depuis longtemps le stade de la raison, ils allaient se battre jusqu’à la fin.

Huorn se concentra sur l’humus de la zone. Des lierres se mirent à courir sur le sol et à s’enrouler autour des membres des cadavres d’ogres. Certaines tiges s’enfoncèrent par les plaies béantes. Il ne fallut pas longtemps au dark druide pour insuffler assez d’énergie nécrotique dans les cadavres pour les relever. Les golem de chair ainsi créés et contrôlés par les lierres pervertis par Huorn ramassèrent gauchement leurs armes et se tournèrent vers leurs anciens frères avant de se jeter à leur tour dans la bataille.

Après de longs échanges de coups à l’issu inévitable, les 5 derniers ogres étaient vaincus. Malheureusement, l’intervention des marionnettes du druide n’avait pas sauvé les 2 derniers lycans de leur clan qui gisaient eux aussi au sol.

Et merde ! … Vais-je au moins pouvoir récupérer des vivants dans tout ce foutoir ?

Il eut alors une sensation bizarre. Quelque chose lui disait qu’il y avait de l’autre côté de cette colline une forme de vie encore vivante. Il se mit en marche, suivit de loin par sa troupe désarticulée de gras soldats mi-chair mi-végétal.

Lorsqu’il arriva en vue de la zone, il découvrit un satyre empalé à un arbre par un énorme trident. 2 sabres ensanglantés trainaient au sol à ses pieds. Les trainées de sang furent faciles à suivre et il trouva les corps de plusieurs orcs lacérés de coups.

Soudain il entendit un cri aigue qui déchira le calme des frondaisons. Accourant, il découvrit une orque, allongée sur le ventre, le cou enserré dans un collet qui la maintenait tête au sol. Ses braies sur les chevilles, son postérieur avait visiblement été visité. Sa tête tournée selon un angle bizarre, il put voir qu’une longue ligne rouge tirée d’une oreille à l’autre déversait son sang dans l’herbe. Il n’aurait pas sû dire dans quel ordre ses différents malheurs lui étaient arrivés. Un mouvement sur sa droite le fit lever le nez lorsqu’un sabre se plaça en silence sous sa gorge.

"T’es qui toi ? Tu roules pour qui ?"

Huorn hasarda un coup d’œil sur le côté. Un satyre rajustait sa tunique en tenant fermement son sabre, prêt à le décapiter si besoin.

"Olà l’ami ! Je viens de loin pour vous évacuer d’ici toi et tes frères !

Nous évacuer ? Cette salope à tué mon frère ! Elle a bien couiné avant de crever ! Qu’est ce qui se passe ici bon sang ?

La plus grande armée que les géants n’ont jamais constituée à fondu sur la capitale elfe, pour eux, vous n’êtes que des dommages collatéraux, mais aucune créature de la forêt ne sera épargnée, je ne le crains ! Et bientôt la contre-attaque enthique va débouler ! Le chaos sera bien pire encore !

Par tous les diables !! Et c’est quoi ta bande de potes ?
(montrant les golems qui venaient d’arriver derrière eux)

Un trophée prélevé sur des ennemis vaincus !

(Le satyre lui sourit à pleines dents, retirant sa lame de la zone dangereuse) Tu me plais toi ! T’es un marrant ! Je me nomme Antharax le maudit !

Huorn Démitrius … Reste-t-il d’autres satyres dans la région ?

Pas sûr, on fuyait avec mon frère quand cette bande d’enfoirés nous est tombés dessus !

Ils sont tous morts ?

Oui, cette cheftaine était la dernière de la bande !

Alors filons, profitons que personne de vivant ne sait que nous existons !


Ok je te suis !
"

Le satyre rengaina son arme et partit en compagnie de Huorn, toujours suivi par sa troupe de marionnettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf-Gang

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 14/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   Mer 14 Déc 2016 - 13:22

Après avoir volé et courut un bon petit moment, il atterrit enfin au royaume des elfes, plus exactement dans la forêt du Valprofond.
Le silence y régnait ce qui inquiéta Wolf. Toujours emplumé, il allait parcourir toute la zone et c'était une sacrée zone de recherche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanthir Lamath

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 26/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Connaissance Nature
Réputé(e) aussi à...: Druide

MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   Mar 20 Déc 2016 - 12:17

Après plusieurs journées de vol, Lanthir arriva sous forme de corbeau à la Capitale des Elfes du Soleil. Il ne la reconnut pas. Tout n’était que ruines et décombres. Le GrandArbre avait été abattu puis brûlé. De longs trous avaient été percés dans sa souche et des produits inflammables y avaient été glissés avant d’être enflammés. Tout ensuite avait été recouvert d’acide et de sel.

Dans les sombres méandres de la conscience moribonde du GrandArbre, Lanthir trouva un lambeau de conscience encore active et parvint à entrer en contact avec elle. Ce fut un combat de longue haleine, le vénérable n’aspirait plus qu’à l’oubli. Mais Lanthir parvint petit à petit, à force de paroles, d’arguments de chantage parfois, à réveiller ce qui restait de fierté en lui.

Il ne pouvait plus rien, il allait mourir, mais il n’était pas encore vaincu. Lanthir instilla en lui une rébellion bien naturelle et un désir de survie accru. Il le poussa dans ses retranchements.

Enfin, il obtint gain de cause. L’essence de GrandArbre naquit dans une pousse fragile et délicate, qu’il cueillit avec mille précautions. Il demanda un dernier service à la conscience moribonde et le dernier miracle de GrandArbre s’accomplit. Tous les arbres à fées s’animèrent dans la forêt. Dryades, Hamadryades, fées, lutins, tous ceux qui étaient liés à leur arbre et ne pouvaient quitter la forêt, voués à une mort certaine et proche, purent s’en aller, escortant leur foyer rendu mobile par ce qui serait connu par la suite comme la Dernière Grâce de GrandArbre.

Les armées des Géants avaient déjà quitté les lieux pour d’autres sièges et le départ ne fut pas trop perturbé, même si certains groupes de mercenaires restaient dans les environs. Ils furent rapidement et impitoyablement décimés.

Alors qu’il avait repris son envol depuis bien longtemps, Lanthir explora les contreforts montagneux du Nord du pays des Elfes et y avisa un groupe de Géants se déplaçant avec discrétion. Apparemment, ce groupe n’était pas une escouade guerrière car elle comptait des femmes et des enfants en ses rangs.

Intrigué, Lanthir décida de les suivre quelque peu afin d’obtenir plus de renseignements à leur sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huorn Démétrius

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Forêts denses
Date d'inscription : 13/12/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   Mar 20 Déc 2016 - 16:44

Ailleurs ...

Après plusieurs jours d’excursion dans les coins les plus sombres de la forêt, alternant sous-bois fantomatique et marécages puants, Huorn avait déjà regroupé plusieurs lycanthropes et satyres. Les lycans en éclaireurs en avant de la troupe, les satyres pillant systématiquement tout ce qu’ils rencontraient s’était suréquipés. Les golems pourrissant à vue d’œil fermaient la marche. Les lierres qui leur donnaient du maintien les suçaient jusqu’à la moelle et accéléraient la décomposition.

"Hé le druide ! (l’un des satyres s’approcha derrière Huorn)

Oui Dyoniséus ?

T’es sûr qu’on va pouvoir squatter ta forêt ?

En tout cas, elle s’est beaucoup étendue ces dernières années, et bien plus vite que la faune locale … Il y a surement des portions habitables sans gêner les voisins !

Espérons qu’il y aura de la poulette intéressante parmi les voisins !"

Huorn ne releva pas. Pas sûr qu’il trouve son bonheur. Plus sa troupe avançait, plus il doutait de retrouver d’autres survivants à sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huorn Démétrius

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Forêts denses
Date d'inscription : 13/12/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   Mer 28 Déc 2016 - 14:00

Sa petite troupe arriva en vue d’un marécage qui selon les affirmations des lycans n’existait pas il y a quelques années. Huorn huma l’air, il eut une drôle d’impression. Tous se sentaient mal à l’aise. Le druide leur proposa d’attendre ici, il irait voir seul avec ses golems. Un bras de terre semblait traverser la zone, il l’emprunta. En observant ses soldats, il leur trouva un aspect très déconfis. Certes, les lierres rongeurs sucent l’énergie des corps, ce qui accélère la décomposition, mais quand même … ils pourrissaient trop vite.

Soudain, une énorme masse lui barra le chemin du bras de terre. En s’approcha prudemment, il vit un géant de dos, à genoux, avachi contre un rocher, comme assoupi. Ses vêtements étaient couverts d’une fine mousse et ses plaques d’armure de vert-de-gris. Le bruit et l’odeur caractéristique des asticots attirèrent l’attention d’Horn qui commença à le contourner au large en pataugeant dans la vase. Lorsqu’il le vit de face, le visage et la poitrine du géant étaient béant ouverts, couverts de champignons et d’asticots. L’état avancé de décomposition étonna le druide.

En traversant la vase pour rejoindre le bras de terre de l’autre côté, l’un des golems se désagrégea et tomba en morceaux dans l’eau boueuse. Les lierres qui le maintenaient intègre jusqu’ici semblaient cuits à l’acide. Huorn examina sa propre armure rouillée mais elle n’avait aucun nouveau stigmate. Il s’étonna alors de ne pas avoir eu à se débattre depuis son entrée dans le marécage des hordes de moustiques qui habituellement pullulent dans ce genre d’endroits. Pourtant, les bourdonnements incessants étaient bien là. En observant son environnement, il aperçut d’où provenait ces bruits. Il n’y avait dans l’air que de grosses mouches, mais elles n’importunaient ni Huorn, ni ses golems.

Il arriva enfin à une vieille hutte en torchis. Une forme encapuchonnée en émergea. On aurait dit un vieil homme malade, vouté. Hormis sa carrure, il aurait presque pu faire pitié. Mais Huorn se dit que s’il se redressait il serait bien plus grand et plus large que lui, certainement un demi-ogre.

"Je ne reçois pas souvent de visiteurs … c’est un plaisir de vous rencontrer !

Pas souvent ? Et le géant là-bas ?

Ah lui, mon serviteur l’a attiré ici mais il a réussit à l’attraper avant d’arriver jusqu’ici, il lui a gobé direct la tête, il avait du sang partout sur lui. Ce n’est qu’après seulement qu’il a réalisé que mon serviteur n’était pas comestible ! Tant pis pour lui !

Qu’avez-vous fait à cet endroit ? Il n’y a plus de moustiques, l’eau du marais est acide, et tout se décompose plus vite ! Et pourquoi je ne ressens rien de toutes ces afflictions ?

C’est la bénédiction de Grand-Père voyons et mes mouches ont dévoré ces inutiles moustiques ! Quant à vous mon cher, Grand-Père a certainement ressenti votre potentiel, vous êtes fait du même bois que moi !

Grand-Père ?!? …
"

Soudain, une idée germa dans la tête du druide. Grand-Père ! C’est ainsi que les adeptes de Nurgle nomment leur Dieu. Il avait devant lui un sorcier de Nurgle, ce qui expliquait beaucoup de choses sur l’état de ce marais. Il se rappela alors de cet armada qui avait tenté il y a des lustres d’envahir Harmadrya par la mer. Il avait observé la bataille d’une falaise boisée non loin. Les troupes de débarquement repoussées par les huldras et les morts-vivants de la Reine, et une partie des navires se mutinant, sonnant le glas de l’offensive tandis qu’André tuait en duel le meneur.

Bon sang ! Une tétrade ! C’est pour çà que son armada n’avait aucune chance de tenir ! Il lui fallait une tétrade ! 2 guerriers et 2 sorciers ! Lui champion de Khorne, il avait une championne de Slaanesh, il était venu recruter André, sorcier de Tzeentch, et il lui aurait manqué celui-ci ! Un sorcier de Nurgle ! Voilà la raison de son échec !

"Pris dans vos rêveries ?

Euh … non pardon … je réfléchissais !

A quoi donc ?

Il y a de cela 15 ans, vous n’avez pas reçu une sorte … d’appel divin ?

Si bien sûr … mais cette entreprise était vouée à l’échec, l’histoire m’a donné raison d’ailleurs ! … Mais passons … Que puis-je faire pour vous cher ami ?

(Olà cher ami … comme il y va lui !) … Je fouille cette forêt pour évacuer ceux qui le veulent de la destruction des géants !

Pour où ?

La forêt d’Harmadrya, je …

Sur les terres du Tzeentchite ? Ah non !!! Ces terres sont empoisonnées par son influence néfaste ! (C’est lui qui parle d’empoisonné ?) … Je suis bien plus en sécurité ici dans mon petit jardin pestilentielle ! Ne vous méprenez pas, si vous et vos marionnettes n’avez pas été attaqués par mes mouches, c’est uniquement parce que votre magie est très proche de la mienne … mais les armées de cette horde n’auront pas la même chance ! Qu’ils ignorent mon territoire, c’est le meilleur conseil que je puisse leur donner !

Il est inutile que j’essaie de vous convaincre alors ?

En effet ! Vous êtes déjà sur le départ ?

Nous n’avons pas votre chance, nous devons nous hâter pour nous mettre à l’abri !

Et bien soit … alors je ne vous retiens pas mon ami !

(Mais il a fini avec ses mon ami ?) … Euh … oui d’accord ! Au revoir !"

Huorn rebroussa chemin et perdit un autre golem avant de sortir de ce marais. Les lycanthropes et les satyres le regardaient bizarrement lorsqu’il sortit. Il les rassura et ils reprirent leur route …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanthir Lamath

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 26/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Connaissance Nature
Réputé(e) aussi à...: Druide

MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   Mer 4 Jan 2017 - 15:48

Lanthir ressentit un besoin de communication. Il se concentra et tendit son esprit. Cela venait de la bouture. En fait, ce n’était pas le GrandArbre qui était mort, c’est juste le GrandArbre des Elfes. Il y avait eu confusion. Très puissant, celui-ci était néanmoins bien moins puissant que son homonyme et la bouture, dépositaire de la conscience et la puissance de l’arbre elfique, lui fit comprendre qu’elle devait être avec les fées si celles-ci voulaient pouvoir continuer à avancer car son pouvoir s’étendait sur un certain rayon uniquement.

Il délaissa sa tâche d'espionnage et prit le chemin du retour. En effet, volant haut dans le ciel et revenant sur ses pas, le druide remarqua que les fées étaient à l’arrêt. Il se posa auprès d’elles alors que l’influence de la bouture leur rendait vie. Il confia la bouture à une dryade, autour de laquelle tous se répartirent, et les fées reprirent leur chemin.

Il avait encore beaucoup de travail, aussi les quitta-t-il pour reprendre son chemin de recrutement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanthir Lamath

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 26/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Connaissance Nature
Réputé(e) aussi à...: Druide

MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   Jeu 5 Jan 2017 - 15:00

Lanthir vola jusqu’à la bordure sud de la forêt. Les Géants venaient de réduire la dernière cité elfique des bois en cendres mais n’étaient pas encore passés ici.

Une étonnante petite communauté avait élu domicile à cet endroit, se répartissant avec l’accord des Elfes un territoire d’environ 50 km2. Quelques longues et massives cabanes de rondins y étaient réparties afin de couvrir toute la zone.

Lanthir atterrit devant la plus imposante et reprit forme humaine. Il cria un nom.


« Krall ? Krall c’est moi, Lanthir ! »

Il attendit un moment puis appela à nouveau. Au bout d’un moment, la porte s’ouvrit et une montagne d’homme sortit de la cabane, velu, hirsute, la barbe et le cheveu long et mal coiffé – non, pas coiffé du tout.

« ‘lut ! Veux quoi ? »

Nullement impressionné, Lanthir avança vers lui.

« Un problème d’une gravité énorme. Faut qu’on cause. Tu m’laisses entrer ? »

L’homme s’écarta avec un grognement. Lanthir entra. La porte se referma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf-Gang

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 14/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   Lun 27 Fév 2017 - 19:00

Dans la forêt du Valprofond,

Wolf marchait à pas de velours dans la forêt des elfes. Surprit par ce silence, il était en alerte mais ne put riposter lorsqu'une unité d'elfes des bois lui pointaient leurs flèches sur sa bobèche.
Le territoire des elfes du soleil devint de plus en plus tendus...
Wolf ne se transforma pas au lieu de ça il baissa sa tête en levant les bras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur

avatar

Nombre de messages : 1000
Date d'inscription : 31/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Fourbe
Réputé(e) aussi à...: Manipulateur de destins

MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   Ven 17 Mar 2017 - 14:52

Lanthir avait repris la route. Il savait où il pourrait trouver des créatures dangereuses. Magiques. Une petite forêt le long des contreforts montagneux.
 

Ca allait être difficile ne fut-ce que d’établir un contact. Plus encore de les fédérer. Mais il avait une idée. Une idée des plus ingénieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huorn Démétrius

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Forêts denses
Date d'inscription : 13/12/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   Mar 23 Mai 2017 - 22:54

Après plusieurs jours, la fine équipe d'Huorn n'avait plus trouvé personne.

"Alors ?

Alors maintenant évacuation !

Entre les envahisseurs et leurs alliés d'un côté et les "gentils mignons tout pleins" de l'autre ... tu veux qu'on traverse des lieux et des lieux, dont une majeure partie hors forêt ?

Non ! On n'aurait aucune chance ... Mais je vais nous faire traverser le pays autrement ! D'une façon que les "gens de la lumière", qu'ils aient des oreilles pointues ou qu'ils fassent 6 mètres de haut, ne connaissent pas !

Qu'est-ce que tu racontes ?"

Huorn se posta devant le plus grand des arbres du coin et posa sa paume contre l'écorce. Il se concentra. L'arbre sembla frémir. 2 de ses racines s'écartèrent doucement, lentement, révélant un trou sous sa souche. Un lourd craquement s'éleva de la terre. Le druide semblait faire des efforts considérables.

"Tu joues à quoi le vieux ?

Se déplacer comme les vers de terre !

Un tunnel ? Tu creuses un tunnel ?

Sur une petite longueur seulement ! On va avancer au fur et à mesure et je refermerais derrière nous !

Et pour les claustrophobes ?

Ah désolé, je n'ai que çà !

On va faire avec, aller les poilus ! Montrons aux blancs becs qu'on vaut mieux qu'eux !

Ouais !"

Huorn descendit le premier dans son tunnel, suivit en ordre dispersé par les lycanthropes et les satyres. Lorsque le dernier fut descendu, l'entrée du tunnel se referma dans un bruit de boue et les racines reprirent leur place.

A vitesse de marche, le groupe se déplaça sous la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narrateur secondaire

avatar

Nombre de messages : 799
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   Hier à 15:32

Aux abords de la vaste forêt millénaire, 2 groupes de géants s'approchèrent prudemment. L'un au sol, au pas de courses, appuyé par l'autre, flottant dans les airs.

A leurs têtes, Bazalth le géant du feu donna quelques ordres. Les géants du feu commencèrent à se déployer le long de la lisière. Les géants des nuages en firent de même au dessus des premiers décamètres de forêt. Invoquant Eole, le dieu des Pêts ... euh non des Vents ... les géants commencèrent à faire souffler une bonne brise vers l'intérieur des frondaisons. Les prêtres géants du feu en firent de même avec Surtrr, leur dieu tutélaire. Plusieurs serviteurs de Surtrr, des golems de lave grands comme des trolls, apparurent alors devant eux dans une bourrasque de flammes.

Les mages aidés des serviteurs commençèrent alors déclencher un très large incendie, attisant les flammes, et augmentant encore la température du brasier pour le faire durer.

Les géants des nuages se mirent en action et orientèrent les courants d'air qu'ils avaient créés pour améliorer la progression de l'incendie. Il s'étendait à vue d'oeil. L'incendie prendrait bientôt des proportions irrémédiables.

Le plan était en action ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forêts du Royaume   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forêts du Royaume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme arbre qui cache la forêt (ou l'inverse)
» Les chants de la forêt
» Royaume D'arélidon
» [Décor] Forêt automne/hiver
» Peindre les esprits de la forêt ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de rôle sur papier gratuit :: Vers d'autres terres :: Royaume des Elfes du Soleil-
Sauter vers: