Une aventure rôlistico-médiévalo-fantastico fantasque
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une banale histoire de pirate

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Jacquotte

avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 19/02/2017

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Assassin
Réputé(e) aussi à...: Trancheuse de saucisson

MessageSujet: Re: Une banale histoire de pirate    Mar 10 Avr 2018 - 18:56

" Halruaa en vu!!! Capitaine!!! Arrêtons-nous dans la baie des pirates, Taulazna pour refaire le plein?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur novice

avatar

Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 25/07/2016

MessageSujet: Re: Une banale histoire de pirate    Mer 11 Avr 2018 - 19:32



Alvilda était d'accord et mit cap sur la baie des pirates. Il fallait faire le plein de vivres et de poudre noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur novice

avatar

Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 25/07/2016

MessageSujet: Re: Une banale histoire de pirate    Jeu 12 Avr 2018 - 16:20


1. Auberge de l'Ancre. C'est l'un des rares bâtiments de Baie à posséder un étage. On y trouve une dizaine de chambres individuelles, cinq chambres doubles et un grand dortoir commun. C'est également le seul endroit de la ville où les jeux d'argents sont interdits et où l'on peut laisser ses affaires sans craindre les voleurs. Les prostituées y sont aussi interdites, ainsi que la violence. La salle commune est vaste, mais on peut s'isoler dans des petits salons attenants pour parler affaires. Tout le monde considère l'endroit comme une zone neutre. L'établissement est tenu par Jonas le Bossu, un des seuls braves et honnêtes hommes de la ville. Il est secondé dans sa tâche par son neveu Jason et par un personnel composé principalement de halfelins.

2. La maison des Senteurs. Une petite maison sympathique tenue par une bonne grand-mère halfeline, la Margotte, et son neveu, Séraphin Loupiot. Herboriste de renom, elle arrondit ses fins de mois en louant une petite pièce à ceux qui veulent oublier le monde présent dans les volutes entêtantes des drogues les plus étranges qui soient. La pièce peut accueillir jusqu'à quatre personnes qui s'allongent sur de moelleux coussins. La vieille dame n'accepte pas n'importe qui chez elle, et les individus sans éducation sont priés de passer leur chemin au plus vite. En cas de refus, son neveu se fait un devoir d'utiliser sa sarbacane aux dards enduits d'un poison très violent.

3. Le Dé Pipé. Une taverne sordide tenue par un rat-garou nommé le Rouquemout et son acolyte gnome le bien nommé Gros Tarin, qui reçoit les rats-garous de passage.

4. Halle des Marchands. Un lieu qui fonctionne à toute heure du jour et de la nuit. Tout s'achète et s'y vend dans la plus stricte légalité de la Charte des Marchands.


5. La Lanterne Rouge. C'est le claque (bordel) le plus classe de la Baie. Il est tenu par Dame Mahaut, une ancienne courtisane répudiée qui a connu ses heures de gloire. Les pensionnaires sont peu nombreuses, mais jolies, saines et parfois cultivées. Ce bordel n'est d'ailleurs ouvert qu'à une clientèle triée sur le volet ; rien à voir avec les autres bordels sordides du coin. Des eunuques venus du lointain désert de l'ouest s'occupe de la protection des lieux, et la menace de leurs impressionnants yatagans suffit généralement à désamorcer les conflits.


6. Le refuge. Une cheminée, des bougies, une  table, deux couches et c'est tout.

7. Les quais.  La pêche en est une des activités les plus visibles, et on peut y trouver quelques pêcheurs honnêtes. Mais la piraterie et la contrebande restent dominantes.

8. Le Bois. 

9. À la Trousse-Pinette. Une boutique qui fait le commerce d'un petit vin d'épines appelé la Trousse-Pinette. Elle est tenue par un certain Chris le Renard, un commerçant. La rumeur dit qu'il fut l'empoisonneur attitré d'un noble puissant, mais qu'il perdit sa patente pour une sombre affaire de jalousie d'un concurrent déloyal. Personne ne sait ce qu'il met dans son petit vin, mais il a des effets bizarres sur tous ceux qui en consomment : euphorie, décuplement des prouesses sexuelles, accélération des mouvements et parfois... mort instantanée. Il y a toujours foule dans son échoppe pour déguster et acheter son breuvage. C'est la boisson de prédilection des décadents de tous poils, qui viennent de loin pour tester cette étrange boisson.


10. Demeure



11. Maison du Conseil des Marchands. Ce luxueux bâtiment de deux étages abrite les instances politiques de la Baie, le tribunal et les archives de la Baie (principalement des livres de compte). Une dizaine de scribes s'y agitent pendant les heures d'ouverture, durant lesquelles au moins un représentant du conseil est toujours présent pour s'occuper des affaires courantes. On peut acheter ses services avec un généreux pot-de-vin.



12. Temple de Tous les Dieux. Ce grand bâtiment de bois abrite des dizaines de petites alcôves qui permettent l'adoration des divinités les plus communes dans les provinces. Il n'y a pas de clergé présent, mais le temple reste ouvert en permanence pour les croyants. Il est interdit, par décret, d'y répandre le sang, d'y faire commerce ou d'y exercer des activités illégales. Personne n'oserait en effet contrevenir à ces règles simples par peur de la vengeance des dieux... et de la garde...

13. Cimetière. Ce lieu est particulièrement agréable, les allées sont soigneusement bordées et la pierre des caveaux nettoyés de toute herbes sauvages. On y retrouve quelques tombes de pirates. Mais l'attrait principal de ce cimetière est invisible au promeneur oisif. Ses allées cachent en effet un véritable petit trésor autour de la tombe d'un mage ancien : une fleur très rare qui donne le pollen d'agremancie.


14. Maison du fossoyeur. Cette petite baraque encombrée d'outils de jardin abrite un sombre personnage à la mauvaise réputation. Gritt Beld est d'abord impressionnant par sa taille de plus de deux mètres, en totale contradiction avec sa grande maigreur. Mais son œil de verre et sa mine sinistre cachent un être plus doux qu'il n'y parait. Prévenant auprès des familles endeuillées, il est respecté pour le sérieux de son travail. Avec lui les offices sont rondement menés et les tombes entretenues avec soin.

15. Le Pirate Muet. La taverne la plus agitée de la Baie, un lieu tenu par un ancien pirate nommé le Troussequin. Le nom de la taverne vient du fait que le patron a eu la langue coupée quand il était encore en activité, mais personne ne sait comment cela est arrivé et, à vrai dire, personne ne songe plus à savoir pourquoi. Quoiqu'il en soit, le patron communique avec ses clients par télépathie, ce qui n'est pas la chose la plus rassurante du monde. C'est dans cet endroit bruyant que se retrouvent les plus infâmes pirates. Ils peuvent y engager de nouvelles recrues, passer des pactes éphémères entre eux ou s'y étriper joyeusement, tout cela sous l'œil goguenard du patron.

16. Demeure



17. Prison. Cet infâme bâtiment de pierre sombre et au toit en terrasse ne possède aucune fenêtre, juste des meurtrières pour apporter un peu de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur novice

avatar

Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 25/07/2016

MessageSujet: Re: Une banale histoire de pirate    Jeu 12 Avr 2018 - 16:25



" Jacquotte! Va avec ton groupe à la halle des marchands. Prends ce qu'il faut, paye le prix demandé et revient. Il ne faut pas s'attarder..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacquotte

avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 19/02/2017

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Assassin
Réputé(e) aussi à...: Trancheuse de saucisson

MessageSujet: Re: Une banale histoire de pirate    Ven 13 Avr 2018 - 11:46

Le Sourire du Dragon jeta l'ancre à l'eau et Jacquotte forma une équipe. Elles décrochèrent un canot et pagayèrent jusqu'aux quais où des pêcheurs lancèrent leurs lignes pour prendre quelques dorades.
Des pirates malfamés les toisèrent lorsqu'elles accostèrent.

Canot accroché, elles partirent vers la halle des marchands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur novice

avatar

Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 25/07/2016

MessageSujet: Re: Une banale histoire de pirate    Ven 13 Avr 2018 - 18:56

Pendant ce temps là sur le Sourire du Dragon, les autres filles briquèrent. C'était un imposant bateau, robuste et il était armé à la proue d'un énorme éperon de fer.
Ces deux rangées de rames permettaient aussi d'aller très vite et d'éperonner d'un coup d'un seul.
Un bon navire pirate...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une banale histoire de pirate    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une banale histoire de pirate
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de rôle sur papier gratuit :: En mission :: Le rendez-vous des Quêtes et Campagnes-
Sauter vers: