Une aventure rôlistico-médiévalo-fantastique fantasque
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Outremonde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
André Tzeentch
Admin
avatar

Nombre de messages : 969
Age : 42
Localisation : quelque part entre ici et ailleurs
Date d'inscription : 13/05/2008

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Amical
Réputé(e) aussi à...: Démonologie

MessageSujet: L'Outremonde   Ven 27 Jan 2017 - 16:26

Loin, très loin sous la surface … Une grotte sans accès. Seuls ceux qui y ont déjà été au moins une fois peuvent s’y téléporter.

A l’intérieur de cette cavité, une grande bâtisse prenait la moitié de l’espace. Des braseros émettant des flammes inquiétantes projetaient une lumière diffuse dans toute la grotte. Une lourde porte de fer météorique était la seule décoration du mur lisse et sans aspérité. 2 gardes drows en armure composite de plaques noires et de maille argentée, armés d’une lourde hallebarde à la lame baroque, en surveillaient l’accès.

Le silence qui régnait dans ces lieux était presque irréel.

Soudain, un nuage violacé apparut  sur une petite butte, à bonne distance des gardes. Une main de drow émergea de ce nuage, en s’ouvrant, elle libéra une nuée d’araignées munies d’ailes de coléoptères. Les bestioles mutées se déployèrent en direction des gardes qui les avaient déjà repérés. Ils commencèrent à faire tournoyer leur arme d’hast pour se protéger des nuisibles.

Pendant ce temps, un énorme ork émergea à son tour du nuage, armé seulement d’un manche de fourche sans fer. Il prit position sur la butte en observant les drows. L’un d’eux réussit à trancher net 2 araignées. Les 4 demi-corps tombèrent au sol, se transformant en petites flaques d’huile noire. De chacun de ces disques huileux, un long tentacule émergea et ils se mirent à harceler le garde. Les araignées s’agitaient frénétiquement autour du 2ème garde.

C’est alors que sortit d’un espace en trompe-l’œil du mur un 3ème garde. L’ork arma alors son bâton comme on tient un javelot. Le drow le repéra et se prépara, un sourire narquois au coin de la bouche. L’ork lança son bout de bois à l’apparence inoffensive, mais instantanément, le garde eut un mauvais pressentiment. Il ressentit le déplacement d’air bien avant l’impact. La trajectoire parfaitement anticipée, le bâton percuta le manche de la hallebarde. Il le brisa net en 2 et même pas freiné, atteint le drow au torse. Armure ancestrale, chair et os furent transpercés de part en part, le bâton complètement éclaté et ensanglanté ressortant légèrement dans le dos du garde.

Pendant ce temps, les tentacules avaient eu raison du premier garde, désarmé, attrapé aux poignets et aux chevilles, ils l’écartelèrent et le démembrèrent. Le deuxième garde n’était plus qu’un cocon de fils de soie. La nuée de bestioles s’étendit, tirant sur tous les fils. Le cocon rétrécit dramatiquement et suinta de sang tandis que le drow était pressuré, créant une énorme flaque de sang autour du cocon.

"En plein ouragan, un vulgaire tronc d’arbre propulsé par les vents violents est kapable de transpercer les pierres d’une muraille ! La klé, c’est la vitesse et la force du projektile !"

Le nuage termina de se dissiper, dévoilant André, l’air étonné en regardant ce que Varag venait de faire.

"Ce n’est pas juste que tu as grandi en fait …

Lorsque l’orkitude se développe, le korps est obligé de s’adapter, le fait qu’on grandit n’est qu’un effet secondaire, pour encaisser les changements internes ! Ah l’arrogance légendaire des drows, avec leurs belles armures et leurs korps tous chétifs ! Il y croyait vraiment ce mec !

Euh merci pour l’arrogance !

Ah mais je dis pas çà ke pour toi, c’est valable pour tous les petits elfes ! (Merci pour le "pas que") … Et maintenant ?

Maintenant on rentre !

Ya pas de serrure à ta porte ! T’as le mot de passe ?

On peut dire çà !"



Plus tard à l’intérieur …dans un laboratoire d’alchimiste éclairé des mêmes braseros, la porte en bois brulé vola en éclat. André et Varag entrèrent d’un pas décidé.

"Et bien et bien … Voici donc les origines de tout ce raffut ?"

Au centre d’un cercle de bougies, un mage drow était assis en tailleur. André et Varag se tournèrent dans sa direction.

"… ?!? … Zak-Nik-Tell ??

Mon oncle !

Que … que … comment ?

Tu pensais à une petite guerre de clans ? Et bien non … il s’agit juste des suites d’une dette de sang !

Trois de vos putains d’assassins ont tué une gamine qui n’avait rien à voir avec vos konneries familiales !

(Le mage ignora proprement la créature inférieure qui venait de l’invectiver) … Et tu es venu directement ici ? Pour t’en prendre à moi ? Mon pauvre, tu aurais dû rester caché là où tu étais !

Je ne demandais pas mieux, c’est vous qui n’avez pas voulu oublier mon existence !

Mais c’est qu’il va pleurnicher en plus ?"

Le mage leva la main, 3 lances de glace apparurent au dessus de sa tête et foncèrent sur Varag. Il allait tenter une esquive lorsqu’André claqua des doigts, les traits de glace disparaissant purement et simplement. Le mage dirigea alors ses deux mains et des éclairs en jaillirent en direction des intrus mais juste avant d’atteindre leurs cibles, ils se dissipèrent en vapeurs violacées. Il y eu plusieurs échanges de sorts, chaque tentative du mage étant systématiquement contrée par André. Soudain, accrochés dans l’ombre du plafond, plusieurs lézards au cuir noir, gros  comme des fauves, bondirent au sol mais  lorsqu’ils pénétrèrent les volutes de vapeur, leur peau cloqua et ils émirent des cris de souffrance. Se tordant au sol, muscles et os se déformèrent dans un bruit écœurant. Après seulement quelques secondes, ils étaient devenus d’énormes crapauds roses, à la longue langue bleue et au regard idiot, sautillant de manière désordonnée, ne sachant pas où aller.

"C’est bon ? Vous avez fini ?

C’est impossible !

Ah mais je comprends … vous croyez que vous affrontez un  ex-disciple qui n’a eu que quelques décennies depuis sa désertion, un laps de temps trop court pour atteindre votre toute puissance ? (André éclata d’un rire très désagréable, même pour les oreilles de Varag) … Le temps ne s’écoule pas de la même manière dans ce gentil petit monde (L’expression eu l’air de choquer le mage) que dans les plans démoniaques … Lorsque j’ai erré dans les désolations du Chaos, ma formation a duré plusieurs siècles …

Lorsqu’un drow se venge, il frappe l’élément le plus faible, pour taper là où çà fait le plus mal ! En tant que sorcier du chaos, je préfère couper la tête de l’école de magie du clan … çà me parait bien mieux comme vengeance et aussi comme message car il faut bien que le clan comprenne que dorénavant, c’est un sorcier du chaos qui va vous faire vivre un enfer !

Ce n’est pas pleurnicherie que souhaiter que vous m’oubliiez, mais uniquement parce que c’était votre meilleure chance survie !

Arrête de m’insulter !"

Deux mouvements furtifs apparurent à gauche et à droite d’André qui ne chercha même pas à regarder ce qui se passait.2 formes se jetèrent sur lui mais alors que leurs dagues allaient le toucher en pleine gorge, une force prodigieuse plaqua les 2 assassins au sol.  L’envergure des bras de Varag était bien plus large que celle des épaules d’André, il n’eut aucun mal à chopper les têtes des assassins lorsqu’ils furent à portée. L’instant d’après, il donna une impulsion et les têtes plaqués au sol cédèrent, le crâne broyé.

"Trop lents !! Ello était bien plus rapide à l’époque ! C’est tout ce k’il vous reste comme assassins ?

(Je crois plutôt que c’est toi qui es plus rapide qu’à l’époque …Si tu avais eu ces réflexes et cette force, elle n’aurait tué personne et serait morte ce jour-là …) C’est vous qui m’insultez mon oncle ! J’ai assez perdu de temps en palabres inutiles …"

Le mage se leva et déploya toute sa puissance, André fit de même.

Le duel fut bref, les murs extérieurs de la bâtisse se fissurèrent dans un fracas de tous les diables.

Lorsqu’André et Varag sortirent de la tour de magie, ils ne laissèrent que scènes de massacre et projections de sang. Varag tenait dans une main la hache baroque prêtée par André et les cheveux attachés de 3 têtes de drows décapitées dans l’autre main.

"Khorne sera content ?

Oui je pense qu’il t’excusera d’avoir laissé ton collier un instant … 3 crânes de mages, çà devrait lui plaire !
Bon il est temps que je te ramène à la surface !"

Ils disparurent dans un nouveau nuage violacé.

_________________


André, adjoint de Dagda, et mari de Lila
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Outremonde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Geodel
» [Titres] Les conquérants de la Fissure et de l'Outre-Monde
» Un grand merci
» Chroniques d'Outremonde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de rôle sur papier gratuit :: Vers d'autres terres :: Autres lieux-
Sauter vers: