Une aventure rôlistico-médiévalo-fantastique fantasque
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Règlement des affaires courantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
narrateur secondaire

avatar

Nombre de messages : 862
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Règlement des affaires courantes   Lun 19 Juin 2017 - 11:17

Dans le quartier des marchés aux esclaves, les transactions allaient bon train. Une jeune femme asiatique, de longues aiguilles à cheveux plantées dans sa coiffure et un long coupe-vent replié derrière ses épaules à la manière d'une cape, distribuait les consignes, les accords ou les refus, et encaissait régulièrement des bourses garnies de pièces sonnantes et trébuchantes. Un gros bras dans son ombre rangeait soigneusement l'argent dans un sac lourdement renforcé.

Parfois, c'est elle qui était demandeuse et l'argent refluait alors tout aussi discrètement. Finalement, l'argent passait de mains en mains sans vraiment s'attarder quelque part.

De temps à autre, des hommes à l'allure furtive et au regard fuyant, passaient non loin d'elle, au dernier moment se glissaient dans son dos, et lui chuchotaient quelques mots avant de déguerpir tout aussi rapidement. Elle affichait presque continuellement un large sourire de satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benard Shah

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 26/07/2017

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Diplomatie
Réputé(e) aussi à...: Armes, Instruments de torture, Esclaves, Import-Export

MessageSujet: Re: Règlement des affaires courantes   Mer 26 Juil 2017 - 21:55

Dans une taverne enfiévrée du caravansérail, musiques orientales et clameurs des conversations remplissaient la grande salle d'un véritable chaos sonore. Dans un coin de la salle, un homme au fort embonpoint mangeait seul à sa table. Tout autour de lui, assis à d'autres tables ou debout, un certain nombre de malabars formaient une véritable nasse.

Entouré de deux bretteuses drows, celui avec qui il avait rendez-vous arriva enfin. Un homme d'une quarantaine d'années, élégamment habillé, caressait tranquillement ses magnifiques bacchantes bouclées, il avait 5mn de retard. L'un des malabars se plaça en travers de sa route et l'une des combattantes porta aussitôt sa main à son arme.

"Vénétiano Visconti ! Parfaitement à l'heure ! clama l'homme assis.

(L'élégant leva un sourcil appréciateur en voyant que sa manœuvre de retard n'avait pas déstabilisé le marchand) Votre excellence Bénard Shah ! C'est toujours un plaisir de faire affaire avec vous !

Prenez place mon ami, mangeons d'abord ! Les affaires ensuite !"

Ces salamalecs détendirent les "hommes" de main des 2 beaux parleurs. Vénétiano s'installa face à Bénard Shah, ses 2 gardes du corps restant debout derrière lui. S'en suivit un échange presque incessant de bons mots et de circonvolutions rhétoriques. Ils ne parlèrent presque exclusivement que de gastronomie, mode masculine, du beau temps, et des dernières occas' en or du marché aux esclaves. Enfin le repas prit fin et le ton devint plus sérieux. Le marchand claqua des doigts et l'un des malabars amena devant Vénétiano une petite mallette. Il l'ouvrit et examina l'arme à feu qui s'y trouvait.

"Pistolet à poudre de facture naine, presque neuf, entretien garanti ! L'estampille de la manufacture se trouve sous la crosse !



Et de combien en disposez-vous ?


Je peux vous en trouver une dizaine, plus 10 autres dans un mois !


Je les prends tous !


Attendez que je vous propose le prix avant de dire çà !"

Ils marchandèrent 20 bonnes minutes avant de se mettre d'accord sur un prix. Des pièces de platines furent échangées et l'une des drows récupéra la mallette.

"Je vous ferais livrer les autres à l'adresse habituelle !

Vous serez bien aimable !"


Ils se séparèrent de la même manière civilisée et Bénard Shah héla un serveur.


"Une liqueur de cactus de ma bouteille spéciale ! J'ai un marché à fêter !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benard Shah

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 26/07/2017

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Diplomatie
Réputé(e) aussi à...: Armes, Instruments de torture, Esclaves, Import-Export

MessageSujet: Re: Règlement des affaires courantes   Mer 6 Sep 2017 - 16:29

Le dragon chromatique était un complexe couvert rassemblant de multiples pièces, plus ou moins grandes, des grandes salles de bar aux petites alcoves intimistes. De nombreuses ouvertures dans les quelques murs de séparations permettaient des passages labyrinthiques de l'une à l'autre. Le tout ressemblait de loin à une gigantesque yourte toilée, pas très haute mais très large.

En son centre, des cuisines / comptoirs de bar préparaient les multiples boissons et en-cas pour les clients des différents espaces.

Bénard Shah était moins calme que d'habitude, il s'agitait (autant que son embonpoint lui permettait) entre diverses serviteurs et donnait ordre sur ordre en gesticulant les bras. Un petit homme vint lui taper sur l'épaule et lui montra un mécanisme d'horlogerie.

"Bien, bien, bien ... Tout est prêt ! Enfin ! ... Nos invités sont arrivés ?
Oui maître !
Bien, bien, bien ... C'est parti ! Et surtout, surtout, assurez-vous que jamais aucun des 2 ne puisse croiser l'autre tant qu'ils ne sont pas sortis de la cité !
Bien-sûr maître ! Comme prévu !
Admirable ! "

Escorté par ses gardes habituels, il se dirigea vers une salle de réception, et entra par une porte dérobée.

Dans la salle, assis confortablement dans un fauteuil garni de coussins, un ogre richement vêtu attendait calmement. 2 de ses congénères, armurés de pieds en cape restaient debout en retrait derrière lui.

"Maître Bénard Shah ... enfin vous voilà !
Oui, je suis désolé du retard, vous avez été bien servis ? alcool, amuse-bouches ?
Oui, ne vous inquiétez pas, je suis comme un coq en pâte !
Tant mieux ! Donc, l'accord vous sied-t-il ?
Tout à fait ! La marchandise est exactement ce dont jai besoin ! L'état est parfait !
Un magnifique canon à flammes de facture naine, deuxième main, révision faite juste avant livraison ! Fourni avec ses 4 roues ferrées, et un tonneau d'huile de roche d'avance ! Le tout solidement fixé dans le chariot de fer que vous avez vu lors de la démonstration ! Le chariot vous est offert ! Sisi j'insiste ! Vous êtes un bon client voyons ! Par contre, il vous faudra lui adjoindre les montures de votre choix ...
Oui, pas de problème ! J'avais déjà prévu cela ! Mon adjoint a été acheter 6 boeufs de trait !
Bien, bien, bien ... Je vous livre le tout à votre villa alors ?
Tout à fait ! "

La suite de la transaction se passa assez vite et prétextant de nombreuses affaires à traiter dans la journée, Bénard Shah s'éclipsa de la pièce après paiement de la machine de guerre. L'ogre resta un moment, le temps de finir son dîner, puis repartit vers la sortie escorté par les serviteurs du marchand.

Dans une autre salle de réception, plus petite et à l'ambiance plus feutrée, un seul convive attendait, capuche sur la tête. Le marchand fut à nouveau introduit en catimini.

"Messire Flèche-Dorée ... vous avez fait bon voyage ?
Pas plus mauvais qu'un autre ! Vous m'avez trouvé ce que je vous ai demandé ?
Bien entendu ! J'ai fait joué mes relations, mais j'ai pu vous obtenir 2 balistes à répétition drow ! Des modèles à 6 traits de baliste ! Etat presque neuf !
Deux ? C'est déjà très bien ! Cela m'ira parfaitement ! Et les munitions ?
Pour les délais que nous avons eu, mes hommes ont pu récupérer 2 caisses, cela vous irait ?
Oui ! Grandement ! Je pourrais être livré quand ?
Tout est ici ! Dans les réserves ! Vous voulez qu'on vous les transfère sur un chariot ?
Oui, j'en ai un à disposition ! Et le tarif ?
Le tarif habituel vous sied-t-il ?
Pas de soucis ! J'avais déjà pris sur moi d'amener la somme correspondante !
Splendide ! "

De même, la conversation s'abrégea assez vite, une fois la transaction achevée, l'homme assez grand et mince fut amené vers les réserves d'où son achat fut ensuite acheminé vers l'écurie où attendait son chariot.

Une fois dans les couloirs internes du complexe, le scribe interpella son maître.

"Alors ?
Parfait ! 2 transactions parfaitement menées, et empochées !
Mais ...
Oui, je sais parfaitement que si l'ogre a acheté un canon à flammes, c'est pour incendier des forêts elfiques, et si le mercenaire elfe a acheté 2 balistes, c'est pour aller à la chasse au géant ... mais tant que je peux satisfaire tout le monde, pourquoi les frustrer ?
Bien sûr maître ... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Règlement des affaires courantes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Règlement des affaires courantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quid des affaires courantes ?
» Bonnes affaires
» Débat règlement : quotas pour les phases finales
» règlement ETC
» Eckensee :Le quartier des affaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de rôle sur papier gratuit :: Vers d'autres terres :: Le royaume sans tête :: Al-Hinna-
Sauter vers: