Une aventure rôlistico-médiévalo-fantastico fantasque
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Conalys - La Capitale

Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur

avatar

Nombre de messages : 1405
Date d'inscription : 31/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Fourbe
Réputé(e) aussi à...: Manipulateur de destins

MessageSujet: Conalys - La Capitale   Lun 2 Avr 2018 - 18:28

 
 
La Capitale de l’Empire est une cité magnifique, majestueuse, mais sans grande grâce. En effet, celle-ci ayant été entièrement bâtie par les hommes, elle n’a pu bénéficier des avancées technologiques des Elfes ou des Nains. Ce qui n’a pas empêché les hommes de se lancer dans des constructions extravagantes avec plus ou moins de bonheur.
 
Les œuvres architecturales sont à tout le moins surprenantes, voire inventives, mais sans la majesté et la grâce que les ingénieurs raciaux, forts de millénaires de technologie d’avance, auraient pu leur conférer.
 
Elle prévaut principalement par son architecture rectiligne qui décompose les quartiers par des axes perpendiculaires et parallèles.
 
Principalement axée sur l’efficacité militaire, la cité est pourvue de nombreuses  casernes et de nombreux postes de regroupement permettant une défense pied à pied au sein même de la cité.
 
L’architecture avancée et axée sur les bienfaits de l’hygiène (aqueducs, sanatoriums, égouts de qualité, propreté dans les rues…) ainsi que la mentalité conditionnée des habitants sur ces règles de base ont permis d’éviter les épidémies et de connaître un taux de croissance extraordinaire malgré l’époque.
 
Deux légions sont stationnées en permanence près du palais.
 
La cité, immense, abrite près de 100.000 âmes. Elle est divisée en trois étages. Le premier regroupe tous les habitants de classe modeste. Ceux-ci représentent plus de 70 % de la population de la cité. Celle-ci est ceinte d’une double muraille de douze mètres de haut avec six mètres de distance entre les deux murailles. Elles sont munies de tours, balistes, échauguettes et mâchicoulis. Les entrées sont au nombre de quatre, chacune munie d’une barbacane avec une double herse. Une barbacane avancée à une centaine de mètres de la porte principale permet de filtrer les arrivants et le cas échéant donner l’alerte pour permettre la fermeture des portes.
 
La seconde partie, nommée « le palier », est elle aussi ceinte d’une double muraille de douze mètres de haut, avec tours, balistes, mâchicoulis… Il n’y a que trois entrées possibles, chacune protégée par une barbacane avec une double herse. Ici résident les habitants dits nantis. Ceux qui n’appartiennent pas à la noblesse mais pas non plus à la classe populaire. Cela représente environ 25 % de la population.
 
Enfin, au centre de Conalys se trouve la cité haute, où résident les nobles et apparentés, tels riches bourgeois et citoyens très respectés ou très honorés. Cette partie est protégée comme les deux autres, à ceci près qu’il n’y a plus que deux entrées. Au centre se trouve le palais impérial.
 
En tant que plus importante cité du monde connu, Conalys abrite en son sein tout ce qui peut se vendre ou s’acheter. C’est un exemple rare de multiculturalité humaine.
 
Conalys est une cité portuaire de première importance. Ses navires fendent les eaux de tout le monde connu. La puissance maritime de l’Empire est redoutable. Ils peuvent à tout moment aligner une armada de mille navires de guerre.
 
Les ressources principales de la Capitale sont donc le commerce, mais aussi l’élevage de chevaux dans les plaines du sud et également le vin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narrateur secondaire

avatar

Nombre de messages : 1297
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Conalys - La Capitale   Mer 9 Jan 2019 - 16:03

Dans le port de Conalys, ce qui impressionne le plus les marins qui arrivent, c'est le gigantesque dromon qui mouille en garnison dans ses eaux : Le "Gardien de l'Ouest".

Cette galère aux proportions épiques, une trière trirème (3 niveaux, 3 rameurs par rame) à 3 mâts, était munie d'un gaillard d'avant, un château central, et un gaillard d'arrière. L'étage intermédiaire du gaillard d'avant abritait trois lances-feu grégeois en arc de cercle, son étage supérieure, les 2 étages du xylokastron près du mât central, ainsi que l'étage intermédiaire du gaillard d'arrière abritaient les postes de tirs des nombreux tireurs, et l'étage supérieur du massif gaillard d'arrière était occupé par les catapultes. Outre l'éperon coqué d'acier, les ponts inférieurs pouvaient contenir une importante garnison, et le gaillard d'avant était muni d'un corbeau pour les abordages.

Sa voilure ne servait qu'aux longs déplacements, profitant de la haute mer et des grands vents. Mais au combat, les rames se révélaient bien plus réactives pour les manœuvres de combat et donnaient plus de force pour les assauts. L'artillerie et les archers permettaient d'asseoir sa présence et la garnison de ravager les équipages trop résistants.

Mais son capitaine comptait plus sur l'effet psychologique que tous ces avantages militaires. Et tous les bateaux qui arrivaient au port ou en partaient faisaient bien attention de ne jamais s'en approcher de trop près (imaginez-vous dans une navette tydirium s'approchant de la lune forestière d'Endor alors que l'Exécutor est en orbite, et vous aurez une bonne idée de ce fameux effet psychologique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Conalys - La Capitale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [11/10] Exécution (pas si) capitale !
» Ducs Régnants du Bourbonnais-Auvergne
» Rekai et autres nouvelles
» The Capital Cycle
» [Maine] Fiche de renseignements

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de rôle sur papier gratuit :: Vers d'autres terres :: Empire d'Arianhrod-
Répondre au sujetSauter vers: