Une aventure rôlistico-médiévalo-fantastico fantasque
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les armadas - Carnets de route

Aller en bas 
AuteurMessage
narrateur secondaire

avatar

Nombre de messages : 1214
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Les armadas - Carnets de route   Ven 16 Fév 2018 - 15:42

En pleine mer ... une armada de navires voguait en formation en V comme des oiseaux migrateurs, allure constante, distances maintenues ...

Les capitaines du seigneur Khan suivaient scrupuleusement les ordres transmis de coque à coque par les porte-drapeaux.

La mer devint plus agitée. Une petite tempête mais rien de bien sérieux. Ils écartèrent temporairement les distances pour éviter tout risque de collision.

Une corne d'alerte résonna alors sur le flanc droit. Les gigantesques tentacules d'un monstre marin sortaient de l'eau et commençaient à enserrer la coque. Des appendices jusqu'à la forme du corps semi-immergé sur le flanc du navire, les marins identifièrent rapidement qu'il ressemblait à un poulpe.

"Kraken !!!! " hurla un lieutenant à la vigie pour relayer l'information.

Avides de lui faire comprendre "faut pas toucher", tous les guerriers embarqués dans le navire attaqué sortirent leurs armes et partirent à l'assaut des tentacules qui s'enroulaient autour des mats et le long de la coque du navire. Le bois craquait atrocement. Avec la force du vent, le navire avançait malgré tout, ralenti mais toujours en mouvement. Maintenant que le corps flasque du monstre se collait sur le flanc du navire, il se révélait bien plus gros et plus long que le bateau. Les porte-drapeaux agitaient frénétiquement le signal de demande d'assistance. L'un d'eux fut fouetté par un tentacule qui le jeta à la mer.

Les haches, les sabres et les points de lance laissaient de profonds sillons sanglants dans les membres du kraken mais ils n'avaient pas encore réussi à en trancher un seul. Un mat puis deux furent alors brisés, emportés et broyés, jetant des lambeaux de voiles sur les combattants. Déjà les 2 navires les plus proches arrivèrent chacun sur chaque flanc. Les guerriers du bateau côté Kraken n'hésitèrent pas à utiliser les cordages d'abordage pour se jeter sur le monstre. Ceux de l'autre navire utilisèrent les mêmes cordages pour atterrir sur le pont du navire attaqué et prêter main forte à leurs collègues. Des cris monstrueux se faisaient entendre des profondeurs tandis que les plaies sur ses membres devenaient de plus en plus nombreuses.

"Si çà saigne, alors çà peut mourir ! " commenta l'un des capitaines.

De nouveaux navires arrivaient de tout côté, encerclant la zone de combat.

Entre les équipages de 3 navires au corps à corps, et ceux des navires du "cordon de sécurité" qui le mitraillaient d'armes de jet, la bête souffrait de plus en plus. Sa proie n'était plus qu'une coque brisée, tous ses mâts arrachés.

Au bout d'une heure de combats acharnés, la faible tempête s'était achevée, et le soleil accueillit les cris de triomphe des guerriers de l'armada. Une bonne partie des hommes d'équipage du navire attaqué étaient morts, mais ils avaient bravement combattu. Les survivants embarquèrent dans les autres navires. L'épave de leur navire commença doucement à couler tandis que les meilleurs nageurs sortaient tonneaux et autres caisses de vivres de sa carcasse éventrée en plusieurs endroits. Quant au kraken, il flottait mollement à la surface. Certains étaient déjà occupés à le débiter en morceaux avec de grandes haches à deux mains.

"Cà nous fera un bon stock de nourriture pour la traversée ! Et cette chair valeureuse nous donnera la force de la bête ! "

Après ce léger contretemps, l'armada repartit, délestée d'un navire, mais avec les cales de plusieurs d'entre eux contenant de gros blocs de chairs du monstre. Certains armuriers avaient même récupéré des portions de son cuir pour les incorporer à leurs tenues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narrateur secondaire

avatar

Nombre de messages : 1214
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Les armadas - Carnets de route   Ven 16 Fév 2018 - 16:14

Ailleurs, dans un autre océan ...

Une flottille disparate de navires de toutes tailles voguait poussivement. Les vieilles coques vermoulues et couvertes de coquillages avançaient au rythme de voilures déchirées et à demi-moisies. Les cales de tous ces navires étaient garnies de zombies en sommeil. Sur les ponts, des goules faisaient les cents pas.

Au centre de cette formation improvisée en "patate", d'énormes navires composés de l'amalgame de plusieurs navires marchands étaient hérissés sur leurs larges flancs de multiples rangées de rames manœuvrées par les zombies pour soutenir l'effort de poussée des voiles spectrales. Tout autour d'eux, des bateaux plus petits, composés des anciens bateaux de plusieurs générations de pêcheurs formaient l'escorte. Plus léger, leurs voiles déchirées leur suffisait pour suivre l'allure des gros.

En plein milieu des galères, le navire amiral zombie, majestueusement affreux, dégageait une brume surnaturelle autour de lui. Un énorme château arrière composé d'un mélange de poutres tordues et de rochers ornait l'arrière du navire, évoquant une tour de château fort égarée sur le large pont torturé du navire. Les ghasts étaient pour la plupart regroupées sur ses ponts multiples. Les 3 ogroules et Kalaad étaient les seuls occupants du château.

Une large bande de brouillard arriva du nord et engloutit toute l'armada en quelques minutes. D'un ordre mental, le Roi-Goule fit ralentir l'allure à son armada. Après plus d'une heure à voguer dans cette purée de pois qui n'en finissait pas, une pluie de traits enflammés stria le plafond du brouillard. Les ponts et les voiles de plusieurs navires furent frappés à de multiples endroits, déclenchant de faibles incendies sur ces matériaux humides et moisis.

Une demi-douzaine de navires de guerre hérissés de pieux gros comme un bras de géant prenait d'assaut le flanc de l'armada. Des cris de guerre orks accompagnèrent l'abordage.

La bataille fut terrible, longue et sans pitié. Tous les navires de l'armada se collèrent les uns aux autres en brandissant toutes les rames à l'horizontale, créant des ponts improvisés à ce qui ressemblait vaguement à une énorme île flottante. Grâce à ce stratagème, Le Roi-Goule et l'élite de son armée purent rejoindre les combats assez vite.

Au terme de la bataille, le brouillard ne s'était toujours pas dissipé. L'armada avait perdue 3 galères et une douzaine de bateaux de pêche, mais les 6 galions orcs avaient tous coulé. Kalaad revint alors jusqu'à son navire amiral et s'enferma dans le château. Il entama à nouveau le rituel nécromantique qu'il avait déjà utilisé au village des pêcheurs. Après une longue incantation, les épaves et les cadavres remontèrent lentement à la surface.

Grâce aux épaves des chalutiers coulés, il put combler les manques des 3 galères et remit à flot les 6 galions orcs. Pire, même si certains de ses zombies et des pirates orcs avaient été dévorés par la faune en profondeur, la plupart revinrent à la vie en tant que nouveaux zombies aux looks plus pirates.

Suite à ce renfort imprévu, l'armada reprit alors sa route. Les ogroules gardèrent l'accès à la porte des appartements du vampire. Il avait besoin de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
narrateur secondaire

avatar

Nombre de messages : 1214
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Les armadas - Carnets de route   Mer 11 Juil 2018 - 14:16

Tel un Christophe Colomb cherchant à ouvrir une nouvelle voie vers les Indes, la flotte de Khan faisait le tour de la planète par l'ouest. Au terme d'une longue traversée, il pourrait bien arriver sur la rive Est du Dambrath, mais çà, c'était une autre, et lointaine histoire.

Pour l'heure, sa flotte naviguait toujours dans la même direction. L'allure exaltée des premiers jours voire des premières semaines avait fait place à une allure plus mesurée. Le but n'était pas de foncer le plus vite possible mais de s'économiser pour arriver au but. Parfois sur leur trajectoire, les vigies des bateaux apercevaient une petite île. Pour la plupart, elles étaient désertes et les guerriers se changeaient en cueilleurs, ratissant tout ce qui pouvait être consommé et embarqué à fond de cale. Ils en profitaient aussi pour faire le plein d'eau douce aux sources qu'ils trouvaient. Les médecins de bord veillaient à ce que tout ce qui soit utile soit stocké et régulièrement consommé. L'un des principaux ennemis d'une flotte en expédition, c'était le scorbut. Et çà, le Khan ne le permettrait pas, surtout que pour le moment, la chance mettait régulièrement sur leur route des arbres fruitiers.

Parfois, l'île n'était pas si déserte que çà, et ils rencontraient quelques autochtones. Bien souvent, une tribu primitive, qui ne représentait pas une grande résistance face aux guerriers du Khan, mais au moins, ils avaient le mérite de maintenir l'entrainement et les réflexes de combat.

Depuis leur départ des Trois Îles, ils avaient perdus 2 autres navires. Un lors d'une tempête particulièrement violente ou une gigantesque vague verticale s'était formée par surprise juste sous sa coque et l'avait littéralement ouvert en deux. Et l'autre face à un autre monstre marin. Mais ils avaient incorporé un navire pirate, large et fortement voilé. Les pirates présomptueux avaient attaqué à l'extrémité de la flottille mais ne pensaient pas rencontrer une telle adversité. Les plus dangereux de ces pirates sanguinaires préférèrent se rendre lorsque la bataille fut sûre d'être perdue. Les capitaines des navires du Khan leur trouvèrent en effet de fortes similitudes de mentalité et ils n'eurent aucun mal à obtenir l'allégeance des pirates au Khan. Ils offrirent aussitôt leur navire à l’œuvre du grand Khan. Ayant perdu une bonne partie de leur équipage, et leur ancien capitaine, les barbares en profitèrent pour y transférer une partie des marins rescapés des navires perdus qui se trouvaient surnuméraires sur les autres. Une fois les équipages mieux répartis, et un nouveau capitaine barbare nommé, la flotte reprit sa route, plaçant le lourd navire pirate juste derrière le navire amiral du Khan, ne changeant rien à sa formation, le gardant ainsi comme un "effet de surprise".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les armadas - Carnets de route   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les armadas - Carnets de route
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Video sur la Route du Rhum en virtuel
» Mise en route avec livebox
» Petit tuto: fabrication d'une route
» Suivez la Route du Rhum avec Adrena (entre autres)
» Aide pour mise en route avec livebox Mobistar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de rôle sur papier gratuit :: En mission :: Le rendez-vous des Quêtes et Campagnes-
Sauter vers: