Une aventure rôlistico-médiévalo-fantastique fantasque
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Castellac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Narrateur

avatar

Nombre de messages : 1087
Date d'inscription : 31/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Fourbe
Réputé(e) aussi à...: Manipulateur de destins

MessageSujet: Castellac   Lun 22 Aoû 2016 - 11:26

Castellac est une cité fortifiée de huit mille habitants. Elle est ceinturée par une muraille de huit mètres de haut, aux remparts crénelés, dotée de mâchicoulis et parsemée de tours. Elle s’articule autour de trois grands axes menant directement au centre névralgique : la place du marché. De nombreuses caravanes transitent par ici et la sécurité du territoire y est pour beaucoup, bien que dernièrement plusieurs bandes d’Orks et de Gnolls fassent du dégât dans le domaine.

Son architecture austère ne lui donne pas le même cachet que d’autres cités, mais son côté fonctionnel et structuré en fait une ville aérée et facile à défendre contre les assauts extérieurs.

Le pouvoir en place est fort et répressif, très rarement enclin à la compassion. La milice est nombreuse, la criminalité presqu’inexistante.

Sur un petit surplomb à l’ouest trône le château fort du Seigneur Vildrek, ceinturé lui aussi d’une nouvelle muraille, conservant en son sein la tour la plus haute de la cité, faisant office de tour de guet. La caserne y a été adjointe, bien que les terrains d’entraînement soient situés hors de l’enceinte du château.

Trois cultes sont représentés en ces lieux, même si un seul a réellement voix auprès du Seigneur. Il s’agit des cultes d’Ambre, Oghm et Zidhal.

Seul le culte d’Ambre, Dieu de la Loi, du Tourment et de l’Inquisition, a un réel impact sur la vie de la cité. Son énorme temple a été érigé non loin du château du Seigneur et le clergé est proche du pouvoir en place, le haut prêtre étant le premier conseiller du Seigneur.

Le temple d’Oghm, Dieu du Savoir, a pris la forme de la bibliothèque Seigneuriale, qui se trouve dans l’enceinte même du château.

Le temple de Zidhal, Dieu des Voyageurs, Marchands et Aventuriers, est situé au centre de la cité, en bordure de la place du Marché, accolé au siège de la Guilde des Marchands. En fait de temple, il s’agit de la plus grosse auberge de la ville, Au Voyageur Fourbu. Son nom, s’il manque d’originalité aux yeux de certains, enjoint le voyageur à y faire escale avant de reprendre la route.

Etant une ville commerçante assez florissante, notamment grâce au clergé de Zidhal et au comptoir de la Guilde des Marchands, de nombreux commerces ont éclos, qui n’auraient en temps normal pas eu droit de cité. Mais la connaissance du pouvoir en place de la nature humaine et des exutoires nécessaires à ses vices pour pouvoir faire respecter sans trop d’encombres la loi en vigueur a été prépondérante dans leur éclosion encadrée. C’est ainsi que plusieurs établissements de jeu et de boisson, voire plusieurs maisons de passe, ont pu voir le jour. Ils sont très strictement réglementés et aucun écart n’est toléré. Le tripot le plus en vogue actuellement, car c’est celui dans lequel vient parfois s’encanailler le Seigneur, et donc la noblesse de la Seigneurie, est le
Magnolia Rouge, tenu par la matrone Jézabel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 31 Aoû 2016 - 11:36

Au petit matin, aux geôles de la cité ...

Jézabel se présenta à l'accueil et l'un des matons l'amena à la cellule de Venec, selon le rituel maintenant établi et le maton lui ouvrit la grille pour qu'ils puissent converser discrètement dans sa cellule.

"Alors, des nouvelles de l'extérieur ?

Pour le camp de Croc, j'ai quelques infos en effet, il semblerait d'après les éclaireurs envoyés dans le coin que du monde a investit l'ancienne cité !

Des pillards encore ?

Non, des gens qui ont l'air d'y survivre plus d'une ou deux heures. Y'a même eu plusieurs feux d'artifice, un orage !

Ouais mon œil ! des manifestations magiques plutôt ! C'est pas la saison des orages de toute façon !

Je le pense aussi, d'après les descriptions sommaires qu'ont pu faire les éclaireurs, j'ai l'impression que quelques Huldras sont revenus !

Intéressant çà !

T'es sûr ? En quoi çà nous concerne ?

Je te l'ai déjà dit, même si ils sont plus prudes et plus regardant sur la morale, ils n'ont pas ce petit côté dictatorial qui étouffe le commerce d'ici ! Je préfère perso pour ma santé mentale commercer avec eux plutôt qu'avec le ... ... d'ici !

Tiens ben justement, côté libération ...

Ah ... vas-y ... je m'attends à tout !

J'ai enfin reçue les papiers pour ta libération ... j'ai eue du mal ! Fichue administration, ils les avaient soit-disant perdus ... J'ai dû plusieurs fois les quémander auprès de divers hauts fonctionnaires ...

Je suis sûr que ton pouvoir de persuasion a fait des malheurs !

Ouais, on va appeler çà comme çà ... c'est fou le nombre de bureaucrates libidineux qu'il a dans son administration ! Enfin bon, donc il te reste 5 jours à tirer ! Bientôt libre ! Par contre, il va falloir payer une taxe pour te faire sortir !

Une taxe ? de quoi ?

Ben tu as été nourri-blanchi-logé durant ton séjour ici, non ?

Bande de #$@&#%$£ !!!! ... Pfff ... on a les moyens ?

Oui, va falloir se serrer la ceinture ce mois-ci, mais on a les moyens !

Bon ok ... fait passer un message à Croc pour lui annoncer la nouvelle de ma sortie, je passerais les voir après !


D'accord ... ah tiens ... ton argent de poche pour la semaine ! (Elle posa son pied sur le tabouret de Venec et releva sa robe jusqu'à mi-cuisse. Plusieurs lettres de change de petite valeur étaient coincées dans sa jarretière. Venec récupéra les billets et les glissa dans sa chemise) ... J'arrête d'essayer de ramener des pièces, ils les confisquent lors de la fouille !

Pas de soucis ... merci !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Lun 5 Sep 2016 - 16:17

A Castellac, le Seigneur Vildrek était pensif. Cela faisait plusieurs jours qu’Oghma et ses mercenaires étaient partis mais il n’avait reçu aucune nouvelle. Il se demandait s’il n’aurait finalement pas dû laisser les fidèles d’Ambre l’accompagner.

Quoi qu’il en soit, il venait d’apprendre une très bonne nouvelle. L’initiative prise par ce prêtre, Jonas Davelayne, lui plaisait beaucoup. De l’argent allait rentrer dans les caisses, ce qui permettrait de lever de nouvelles troupes pour protéger les serfs. Des informations allaient venir d’une nouvelle source, ce qui permettrait de recouper les informations déjà reçues et il pourrait encore un peu plus asseoir son pouvoir.

Heureux de l’aubaine, il se dit qu’il devrait en discuter avec la principale intéressée. Il fit donc mander Dame Jézabel pour une soirée au château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venec

avatar

Nombre de messages : 97
Localisation : Au port
Date d'inscription : 06/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Un as dans la manche
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 7 Sep 2016 - 16:29

Venec sortait enfin la tête haute de sa cellule, ses effets personnels lui avaient été rendus. Il prit le temps de faire le tour des matons dont presque tous avaient déjà été "approchés". Une fois escorté à l’extérieur, les portes ferrées se refermèrent derrière lui. La rue était humide et venteuse. Un carrosse assez neutre sans aucun élément distinctif était garé de l’autre côté. Il traversa la voie et en s’approchant, il reconnut Swan, libéré quelques jours plus tôt, dans le costume du cocher. Celui-ci lui fit un clin d’œil au moment où la portière s’ouvrit. Venec s’engouffra à l’intérieur. Il s’assit, profitant du confort du velours de la banquette. Assise sur la banquette d’en face, camouflée dans une grande pèlerine, Jézabel l’attendait.

"Alors ?

Çà fait du bien ! Les nouvelles ?

Au compte-gouttes !

J’ai comme l’impression que tous les messages qu’on envoie à Croc n’arrivent pas forcément ! Je crois que je vais hâter mon séjour chez eux !

Tu penses partir quand ?

Aujourd’hui si je peux ! Tu as reçu ma liste ?

Oui, pas de soucis, tout est en train d’être préparé. Le temps qu’on rejoigne le quartier nord, un cheval préparé avec les fontes de ses sacs remplies, devrait t’attendre à l’écurie du poney rutilant.

Bien !

Par contre, vu justement les soucis de transmission que l’on a en ce moment, pas question que tu partes seul !

Plus on sera, plus repérables on sera !

Juste Swan ! Et c’est non négociable !

Bon … d’accord ! On foncera sans s’arrêter, jusqu’à rejoindre le camp de Croc ! Mon absence dans nos affaires ici ne devrait pas t’être préjudiciable, çà devrait même arranger ce cher Vildrek que je me fasse oublier !

Oui çà ira ! D’ailleurs … je suis invitée ce soir au château !

Et bien ! Je vois que toi aussi tu as tes soucis !

On verra bien …
"

Le carrosse fila à travers les rues de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Jeu 8 Sep 2016 - 13:37

Jézabel regarda les 2 cavaliers partir et reprit le carrosse, conduit par un autre de ses hommes. Elle retourna à son établissement. Le cocher la déposa devant la porte et reparti aussitôt pour ranger l’attelage dans une de leurs planques. En entrant, elle remarqua les éclats de voix à l’étage. Son homme de confiance était justement en train de quitter son poste derrière le comptoir du bar pour se diriger vers l’escalier, elle prit juste le temps de laisser son pardessus à l’accueil et lui emboita le pas. Aisément guidés par les cris, il ouvrit la porte de la chambre à la volée.

Une jeune fille était affalée au sol de la pièce, Un homme debout penché au-dessus d’elle la tenait par les cheveux, elle avait le visage tuméfié, et lui tenait une longue dague en main.

"Trainée ! Je vais te dépecer !

Olà ! On se calme ici ! Lâchez la Monsieur !

On n’a pas du vous prévenir mais je ne tolère pas qu’on maltraite mon personnel ici !

(Il se retourna, le regard fou) D’où tu crois que je vais laisser une femme me dicter ma conduite ! J’ai payé, je fais ce que je veux !

Vous avez payé pour un service ! Je propose un service de qualité à mes clients ! Et le sacrifice humain ne fait pas partie de mes prestations !

(Il lâcha sa prise et fut devant Jézabel en un pas) Et tu crois qu’une bande de rebus de la société tels que vous est en mesure de s’opposer à moi ? (son haleine était chargée et il postillonnait au visage de Jézabel). A genou où je vous crève toutes les deux !"

Il leva son arme au-dessus de sa tête, espérant peut être susciter de la peur dans le regard de son interlocutrice. Elle porta la main à sa poitrine. Les hommes de mains de la propriétaire des lieux esquissèrent un geste en réponse mais ils n’eurent pas le temps d’en faire plus. Elle n’avait pas cherché à protéger une zone vitale mais seulement à dégainer le stylet qu’elle cachait dans son décolleté et le planta d’un geste rapide juste sous le sternum d’un geste ascendant. Elle l’attrapa par les cheveux et lui tourna la tête de côté, approchant son œil à quelques centimètres de l’œil de sa victime, le regard noir. Elle tourna lentement le poignet.

"Écoute-moi bien gros porc ! La soi-disant supériorité que les merdes de ton espèce croient posséder, je m’assois dessus !" (Elle retira son stylet d’un coup sec, le laissant s’écrouler à ses pieds)

Ses derniers mots furent "T’aurais … pas dû, j’ai … des amis …"

"Ne valait-il pas mieux le laisser vivant ?

On garde un messager quand on veut porter un message, mais je n’ai rien à dire à ces inutiles ! Et puis ne t’inquiète pas pour ça ! J’ai comme l’impression que ses amis vous bientôt le rejoindre !

Madame ? Vous voulez vous lancer dans une guerre ouverte ?

Oh rassure-toi, çà n’est pas mon style … mais j’ai comme dans l’idée qu’un allié inattendu n’attend qu’une réponse pour nous débarrasser radicalement de tout ennui de ce genre !

Si vous le dites !

Tu peux nous débarrasser de çà ?


Pas de soucis, j’ai un ami fermier en dehors de l’enceinte de la cité, il a quelques porcs, çà devrait suffire !"



Le soir venu, elle se prépara pour sa rencontre avec le seigneur. Parfumée et maquillée sans excès, elle avait revêtu une robe de soirée à dos nu et des escarpins fins. Elle remit sa pèlerine et se glissa dans le carrosse qui l’attendait. L’attelage fila droit vers le château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonas Davelayne

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 26/08/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Guerrier divin
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Ven 9 Sep 2016 - 10:20

Après la prière du matin, il avait pris un petit-déjeuner frugal avant de se rendre sur le terrain d’entraînement. Une bonne suée lui ferait le plus grand bien pour évacuer la tension qui commençait à s’accumuler. Plusieurs jours avaient passé et il attendait la venue de Croc avec impatience. Le délai de réflexion arrivait à son terme et il était impatient de connaître la réponse du voleur. Il savait qu’il n’avait pas pris la poudre d’escampette. Il lui avait néanmoins donné une impression de liberté en espérant ainsi le mettre dans de meilleures dispositions. De toute façon, si Croc n’acceptait pas, il irait voir un de ses concurrents. Si c’était lui qu’il avait choisi en premier lieu, c’était en raison des accointances qu’avait le Seigneur envers cette Jézabel. Il n’aimait pas cette femme. Trop intelligente, trop belle, trop consciente de son pouvoir sur les hommes et leurs pulsions. Trop dangereuse. Le genre de femme à éviter. Le genre de femme à éliminer. Mais il ne pouvait pas.

Il attendrait. Le mannequin d’entraînement vola en éclats, attirant sur lui les regards réprobateurs de ses compagnons d’entraînement. Il avait frappé trop fort. Cette femme éveillait chez lui une colère et un instinct de destruction qu’il maîtrisait difficilement.

Il jeta son épée au sol et quitta l’aire d’entraînement d’un pas furieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Ven 9 Sep 2016 - 10:54

Lorsque Jézabel arriva au château, elle fut reçue par un laquais qui la mena dans le dédale des couloirs jusqu’aux appartements du Seigneur. Après avoir frappé à la porte, l’avoir annoncée et avoir effectué une révérence correcte devant elle, il la fit pénétrer dans la pièce où le Seigneur l’attendait.

L’endroit était agréablement meublé, avec goût et ostentation. Vildrek avait de l’argent et aimait que ça se voie. Des meubles de bois rare finement sculptés et rehaussés d’or côtoyaient de riches draperies aux motifs complexes et des bibelots plus exotiques les uns que les autres.

La table avait été dressée et les couverts d’argent finement ouvrés paraient une vaisselle de porcelaine du meilleur goût et des verres de cristal magnifiquement travaillé.

Un feu brûlait dans l’âtre, diffusant une douce chaleur dans la pièce.

Le Seigneur se leva de son fauteuil où il lisait un document qu’il posa sur une table basse pour venir la saluer. Il lui fit une courbette et un léger baisemain qui rappela à Jézabel combien il pouvait être agréable de se trouver en compagnie de personnes éduquées.


« Dame Jézabel, soyez la bienvenue. Je suis enchanté de vous recevoir à nouveau dans mon château. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Ven 9 Sep 2016 - 14:00

A son tour Jézabel se fendit d’une génuflexion.

"Monseigneur ! l’enchantement est partagé ! Que me vaut le plaisir de cette invitation ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Ven 9 Sep 2016 - 14:34

Il la fit asseoir et lui offrit un verre de vin. Un grand cru mentionna-t-il en passant.

« Nous avons beaucoup de choses à discuter, mais il me semble que nous allons nous associer pour de très longues années vous, moi et le clergé d’Ambre. Tout cela pour un profit mutuel très intéressant, à plus d’un titre. Mais profitons d’abord de cette avant-soirée et du repas avant de parler affaires voulez-vous ? »

Ils s’assirent dans le petit salon attenant.

« Alors dites-moi, de votre point de vue, comment se porte Castellac ? Et point de rodomontades entre nous. Parlez-moi franchement ma chère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Ven 9 Sep 2016 - 15:44

Elle but une gorgée le temps de réfléchir.

"Côté lumière ... je la trouve prospère, et son enceinte donne un sentiment de sécurité à sa population !

Coté nuit, celui que je fréquente le plus, professionnellement parlant, la concurrence est rude et tous les coups sont permis ! Mais je ne me plains pas ... c'est la loi du marché après tout !

Après, je dois avouer que c'est la première ville de celles que j'ai pu visiter qui est régie par un clergé dominant ! C'est peut être une habitude à prendre ... Ce n'est pas désagréable ceci dit !
"


Dernière édition par Jézabel le Ven 9 Sep 2016 - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Ven 9 Sep 2016 - 16:04

« En effet, à chaque médaille son revers. C’est vrai que l’emprise du clergé d’Ambre est importante sur la cité. Mais en même temps la sécurité qui règne ici est bien plus grande qu’ailleurs. Et le clergé est plutôt impitoyable. Ce qui évite aussi les récidives, quand les condamnés n’en sortent pas les pieds devant, bien entendu. Votre ami, quoi qu’il en dise, a eu d’ailleurs bien de la chance de m’avoir de son côté à travers vous… Quant à la concurrence, vous savez qu’une notre marché est entendu, ce ne sera plus que de mauvais souvenirs. En attendant, si je peux me rendre utile, vous n’avez qu’à demander et je ferai en sorte qu’on ne vous importune plus… »

Il but une gorgée de vin tandis qu’un serviteur apportait un plateau garni de petits canapés puis se retirait en silence.

« Vous trouvez que la sécurité de Castellac n’est qu’une impression ? Pourquoi dites–vous cela ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Ven 9 Sep 2016 - 16:29

"Oh pour la sévérité, je ne pensais pas forcément à mon ami ... J'ai répondu professionnellement à votre question ... rien de tangible ni de témoignage précis, mais c'est plus une impression de la part de la clientèle en générale ...

Oui, vous avez raison ... ce fameux marché résoudrait de lui-même une grande partie des soucis liés à la concurrence, ainsi que d'autres malveillants ! Mais comme vous l'avez dit, nous avons tout le temps de parler affaires après le repas ...

Ne vous inquiétez pas, actuellement, rien qui ne puisse être résolu de soi-même ... mais si jamais je me retrouvais dans une situation délicate, je vous remercie par avance de l'aide que vous pourriez m'apporter !

Ce n'est pas exactement que je trouve que c'est ce n'est qu'une impression ! Mais réguler la criminalité interne et se défendre face à un envahisseur sont deux choses différentes ! Votre milice et le clergé d'ambre ont prouvé leur efficacité à gérer le premier, mais ayant déjà traversé plusieurs régions, je suis toujours inquiète quant au deuxième point ...
"

Elle picora sur le plateau tout en buvant lentement son verre. Elle mesurait chacune de ses paroles tout en essayant de paraître le plus détendue possible. Le cadre était agréable mais la conversation réclamait une vigilance de tous les instants.

Elle croisa les jambes tout en lui souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Ven 16 Sep 2016 - 16:08

« Vous avez raison très chère. C’est en effet un point crucial de ma politique actuelle. J’ai recruté de nouveaux soldats que je suis en train de former. Nous allons pouvoir renforcer les patrouilles et ainsi sécuriser le peuple de façon plus tangible. J’ai envoyé mes deux meilleures patrouilles sur les traces de deux groupes d’Orks particulièrement belliqueux. Je compte avoir des résultats très rapidement. Cela montrera à tous ces pillards que Castellac n’est pas un oiseau pour le chat ! »

Il serra le poing et se frappa la cuisse.

« Mais trève de palabres, parlez-moi de vous. »

Il reprit un canapé et but une gorgée de vin. Elle remarqua que son regard ne quittait pas ses chevilles et ses pieds et se félicita du magnifique cou de pied que lui faisaient ses nouvelles chaussures. Le bottier avait fait de l’excellent travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Dim 18 Sep 2016 - 17:37

Note pour plus tard ... ne pas l'énerver ...

"Mais bien sûr monseigneur, que voulez-vous savoir que vous ne connaissez pas déjà ?

Je fais des affaires, c'est mon métier, je préfère laisser la politique à d'autres, c'est trop dangereux ! Et je préfère éviter de me battre lorsque ce n'est pas nécessaire
(dixit celle qui venait de tuer un homme il y a à peine quelques heures, sans sourciller ni remord)"

Tout en sirotant son verre, elle fit doucement danser son pied, comme pour hypnotiser le regard de son interlocuteur dans ce moment de balancier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Lun 19 Sep 2016 - 0:08

« Allons Dame Jézabel, devons-nous jouer à ça entre nous ? Vous savez très bien de quoi je parle. »

Il souriait en regardant presque distraitement le mouvement du pied de la matrone, mais son regard devenait acier. Visiblement, ce petit jeu du chat et de la souris lui plaisait moyennement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Lun 19 Sep 2016 - 1:09

Holà ! A quel moment j'ai perdu le fil de la conversation ?

Elle posa calmement son verre vide.

"Posez directement votre question monseigneur, et j'y répondrais directement et sincèrement !"

Elle essaya de lui sourire, pas forcément rassurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Lun 19 Sep 2016 - 15:18

« Je voudrais mieux vous connaître, vous. Alors parlez-moi de vous. S’il vous plaît. »

Il fit un signe discret de la main et une servante qu’elle n’avait pas remarquée jusque-là vint remplir leurs verres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 28 Sep 2016 - 13:59

"J'aime rester secrète, je ne m'épanche pas sur moi en général ...

Quand j'étais plus jeune, je faisais quelques petites affaires, rien de bien important mais suffisamment pour m'attirer quelques ennuis tout de même ... et puis j'ai croisé la route de Venec, il m'a tirée d'un mauvais pas et m'a proposé de m'associer avec lui ... depuis, les affaires se sont multipliées, et si les ennuis ont été croissants, les bénéfices eux aussi sont allé croissants ...

Je ne m'en tire pas trop mal dans l'ensemble ...

Mais je ne suis liée à aucun homme en tout cas, si c'est le sens de la question !
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 28 Sep 2016 - 16:35

Vildrek sourit chaleureusement. Un sourire qui atteignit ses yeux, fait assez rare chez cet homme dur au caractère forgé par l’exercice du pouvoir en ces temps difficiles.

« Non pas vraiment. Je voudrais mieux vous connaître, simplement. Cela fait maintenant un moment que nous nous fréquentons et j’aime votre compagnie. Suffisamment pour vouloir en savoir plus sur vous. C’est pourquoi je vous pose ces questions. Continuez, voulez-vous ? Parlez-moi de vous, de votre enfance, de votre vie. Pourquoi avez-vous quitté votre famille ? Quel est ce mauvais pas dont vous venez de parler ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mar 4 Oct 2016 - 20:11

Et pourquoi pas avouer tout ce que j'aurais fait dans le passé ? il traine trop avec ces fichus prêtres ...

"Vous voilà bien curieux monseigneur ! J'ai eu une enfance difficile, dans un milieu défavorisé. Je n'ai pas vraiment quitté ma famille, c'est plutôt qu'elle a disparu d'elle même par perte progressive de ses membres ... Voilà pourquoi j'ai dû apprendre à me débrouiller seule assez tôt dans la vie !

Quant à ce mauvais pas dont je parle, il est des choses dont je ne souhaite pas parler, disons seulement que je m'étais retrouvée à m'associer avec des personnes dotées de peu d'honneur et Venec s'est arrangé pour que ce soit eux qui paient les conséquences de leurs actes, pas moi !
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 5 Oct 2016 - 11:51

Vildrek s’enfonça confortablement dans son fauteuil, admirant le drapé de la robe le long de la cuisse puis de la jambe de Jézabel, l’ourlet, le pied, l’escarpin. Il faisait doucement tourner son vin dans son verre.

« Je suis curieux, c’est vrai. Je… Puis-je jouer franc-jeu ? Autant que faire se peut, comprenons-nous, vous êtes une femme d’affaires, très instruite et informée, tout comme moi, et toute information n’est pas bonne à tomber dans toute oreille, nous en somme s bien conscients. Mais, entre gens de bonne composition et de bonne intelligence, je voudrais vous confier quelque chose que je pense nous pouvons partager. »

Il la scrutait, attentif à tout signe qui pourrait l’aider à la décoder. Blêmit-elle imperceptiblement ? Fut-ce un infime tic au coin de l’œil ? Il sourit aimablement.

« Vous avez peur, ou plutôt vous vous méfiez du clergé d’Ambre. Et vous avez raison. Vous vous méfiez de mes relations avec eux. Et vous avez raison. Mais, comme je viens de vous le dire maintenant, tout ne se dit pas et surtout pas à tout le monde. Le clergé n’est pas au courant du tiers de mes activités. Ca, c’est ce qu’ils veulent que je pense. En réalité, ils sont probablement au courant de deux tiers. Et c’est normal. Les jeux de pouvoir ont toujours fonctionné ainsi. J’en ai autant à leur service, peut-être plus. Mais le dernier tiers est à moi. Et ici, ce soir, c’est dans ce tiers que nous évoluons. »

Il attendit un instant, laissant ses paroles imprégner l’esprit de Jézabel, et inspira à nouveau le parfum du vin.

« Je m’intéresse à vous. Oui, vous êtes belle, oui vous êtes désirable et même plus. Et vous êtes aussi dangereuse. Très dangereuse. Mais vous êtes encore plus intéressante. Fascinante serait un peu fort, mais je dois avouer que parfois certains des gestes que vous avez posés confinent à cela malgré tout. Oh, ne feignez pas la surprise ma chère, je vous l’ai dit, pas de jeu de dupes dans ce tiers contrôlé. Je désire votre amitié et votre confiance, autant que faire se peut bien entendu. Je désire également que notre partenariat à venir s’établisse sur des bases les plus saines possibles, stables, équilibrées et mutuellement profitables. Pour ce faire, je m’applique toujours à connaître le plus possible mes partenaires. Mais comme je vous l’ai dit, aucun ne m’a jamais intéressé autant que vous depuis ma défunte épouse. Voulez-vous me parler vraiment de vous ? Sans esquiver par une autre question ou une pirouette ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 5 Oct 2016 - 19:06

Mal à l’aise, elle décroisa et recroisa les jambes mécaniquement. Elle pensait pourtant lui en avoir dévoilé suffisamment, que voulait-il encore ?

"Que vous révéler de plus que vous ne savez déjà ! Dans ma jeunesse, j’étais monte en l’air comme on dit, un vrai chat de gouttière ! C’est en exerçant cette activité que j’ai travaillée avec des aigrefins ayant moins de moralité que moi ! Et c’est dans cette fâcheuse situation que j’ai croisé la route de Venec la première fois ! Il m’a montrée qu’on pouvait gagner de l’argent autrement qu’en risquant sa vie, c’est ainsi qu’il a toujours fait d’ailleurs ! Depuis j’ai fait d’autres métiers, aux risques plus mesurés …

Pendant un temps nous nous sommes mis à l’abri dans les murs d’Harmadrya, il y exerçait le métier de tenancier de salle de jeux, et moi de joueuse professionnelle pour faire tourner l’activité …

Je crois désormais que vous savez tout de moi ! Je n’ai plus rien à vous révéler …
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Jeu 6 Oct 2016 - 11:14

Elle est mal à l’aise, sur la défensive. Ce n’est pas le but. Elle n’a pas compris le sens de mes questions. Ouah ! Quelles jambes quand même ! Eh ! Défense première : tentative inconsciente de charme. Bien qu’il fût tracassé de la tournure de la conversation, une petite part de lui s’amusa quand même de la réaction instinctive de Jézabel. Il leva une main apaisante.

« Olà, non Dame Jézabel. Je pense que nous ne nous comprenons pas. Je désire devenir votre ami. Et donc je vous pose ces questions comme un ami pourrait le faire. Je ne veux pas tout savoir de vous, je veux mieux vous connaître. Vous ne m’avez encore rien dit de personnel. Et personnel ne veut pas nécessairement dire important. Regardez, par exemple, moi, quand j’étais enfant, j’aimais beaucoup la tarte aux pommes et il m’arrivait fréquemment d’aller en chaparder à la cuisine bien que ma mère me l’eut interdit. « On ne fraie pas avec le petit personnel » qu’elle disait. Je m’en moquais, moi. Je voulais juste de la tarte aux pommes. Et la cuisinière le savait bien. Elle m’en gardait toujours une de plus bien au chaud, mais quand même relativement cachée pour que j’aie l’impression de la voler. Mais ça, je ne l’ai su que bien plus tard. C’est de ça dont je vous parle quand je vous dis que j’aimerais mieux vous connaître ma Dame. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Ven 7 Oct 2016 - 13:22

Effectivement, elle n’était pas sur la même longueur d’onde. Elle parut visiblement surprise par la tournure de la conversation.

"Je … n’ai pas de ce genre de … j’aime les pêches et les abricots ! Les balades en bord de rivière …"

Elle qui d’habitude avait du répondant se trouva soudain en panne sèche de mots.


Dernière édition par Jézabel le Dim 9 Oct 2016 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Ven 7 Oct 2016 - 14:07

Vildrek hocha la tête, encourageant.

« Les pêches et les abricots ? Moi aussi, mais ce n’est pas courant dans nos contrées. J’ai bien demandé à mon jardinier de faire pousser quelques arbres, mais le climat ne leur permet pas de produire de bons fruits. C’est bien dommage… »

Les serviteurs voulurent entrer mais il ne voulait pas que la magie du moment soit brisée. Enfin un moment d’intimité, même partielle, mais vraie. Cela faisait si longtemps ! Il ne voulait pas laisser cet instant s’arrêter. D’un geste, il leur fit comprendre de dresser la table sans un mot ni un bruit.

« Vous aimez les balades en bord de rivière ? A pied, en bateau, à cheval ou en calèche ? Continuez, je vous en prie… »

Dans son regard, Jézabel put déceler un intérêt non feint. Ils avaient changé de plan de discussion et le Seigneur semblait sur un terrain où il était moins à l’aise mais plus en demande. A cet instant, son offre n’avait pas l’air d’une feinte. Devait-elle se méfier ? S’ouvrir ? Les deux ? Elle ne savait pas trop. Elle n’était pas coutumière de ces conversations. Généralement, soit elle s’adonnait à une joute verbale aux enjeux élevés soit elle se couchait sur un lit. Ici, entre les deux, sur un terrain plus personnel, elle se sentait perdue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Dim 9 Oct 2016 - 16:21

"L'intérêt des relations commerciales, lorsque l'envie me vient, je commande les fruits que je désire via les caravanes de marchands, c'est assez efficace en général !

Pour les balades, plutôt à pied, ou à cheval, je monte très bien à cheval ...

J'aime flâner dans les échoppes de vêtements, voir quelles sont les dernières modes ...
"

Jézabel essayait de se détendre, de profiter de la chaleur de l'âtre, du vin, de l'ambiance ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Lun 10 Oct 2016 - 11:20

« Les échoppes ? C’est vrai que nous avons quelques très bons tailleurs, mais ne nous leurrons pas, ce n’est pas à Castellac, avec ce climat d’insécurité incessante qui rôde autour de la contrée malgré mes efforts, que nous pourrons voir les meilleurs tisserands et les dernières modes. Je dois me rendre très prochainement à Halarahh afin d’y nouer des relations commerciales. Cela vous intéresserait-il de m’accompagner ? Ah ! Il est temps de passer à table. »

Il se leva et tendit la main à Jézabel pour l’aider à se lever. Malgré son décolleté, le regard de Vildrek resta plongé dans celui de la maquerelle, un léger sourire amical sur les lèvres. Il l’amena à table et lui tint la chaise pour lui permettre de s’asseoir. Des égards auxquels elle n’était décidément pas habituée mais qui faisaient plaisir. Était-ce ainsi que se passaient les relations entre… amis dans la haute caste ? On leur servit un délicieux repas durant lequel la conversation continua à être d’une banalité rafraîchissante. Le vin continuait de couler, sans excès, sans jamais manquer. Le verre de Jézabel était continuellement plein et la tête lui tournait maintenant délicieusement. La chaleur de la réception, de la conversation, des mets, du vin et de l’âtre la mettaient dans un doux état de plaisir simple qu’elle avait si peu connu qu’elle en avait presqu’oublié qu’il pouvait exister.

La soirée était bien avancée désormais et il restait encore à prendre le dessert. Vildrek la regardait gentiment, attentif à sa réponse. Réponse ? Mais à quelle question ? Euh... ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 12 Oct 2016 - 12:45

"Euh pardon excusez moi, j'étais perdue dans mes pensées ... Ce vin commence à me tourner un peu la tête j'avoue !

Mais dites moi ... çà n'est pas trop épuisant mentalement de gérer une ville avec autant de contraintes ? Comment en êtes vous arrivé là monseigneur ?
"

Il fallait qu'elle se reconcentre un peu, c'est vrai que le vin faisait lentement son effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 12 Oct 2016 - 13:39

« Une très bonne question, qui demande un peu de temps pour expliquer. Vous avez du temps ? Oui ? Si vous permettez, je vous invite pour la nuit. Je vais vous faire préparer une chambre. Je vous ferai reconduire demain. Il se fait tard et égoïstement j’aimerais continuer à jouir de votre compagnie. »

Elle n’avait pas l’air plus dérangée que ça. Était-ce réellement le vin ? Toujours est-il que le Seigneur envoya une servante préparer une chambre avant de reprendre la conversation. Il expliqua son arrivée au pouvoir à la mort de son père, l’arrivée des Huldras et la signature du pacte de vassalité, la désertion d’Harmadrya et l’insécurité qui en avait découlé, les efforts qu’il avait dû fournir pour protéger son peuple après la défection de ses alliés. Le choix qu’il avait fait de s’allier avec un clergé comme celui d’Ambre, certes pas parfait mais offrant une assise et une sécurité intra-muros des plus apaisantes, lui permettant de diriger ses efforts sur l’extérieur et les villages alentours.

Entre-temps, le dessert avait été servi et mangé et le vin avait laissé la place au cognac depuis un moment déjà. La nuit était désormais bien tombée et la course de la lune approchait de son apogée.


« L’usage du pouvoir ne permet pas toujours une aussi grande latitude qu’on le croit. Les décisions impopulaires s’avèrent parfois être les meilleures. J’aurais pu m’allier au clergé de Quassia. Mais la population n’en aurait pas retiré le même bénéfice. Et Castellac non plus. D’ailleurs, peut-être Castellac n’existerait-il plus… »

Il se tut un moment, plongé dans ses pensées.

« Oui, Dame Jézabel, le pouvoir est usant et parfois je me sens vraiment fatigué. Ma femme est morte il y a bien longtemps maintenant et ne pouvoir partager ce fardeau me pèse parfois bien plus que je ne l’aurais cru. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 12 Oct 2016 - 14:13

Jézabel paraissait réellement désolée pour lui. Elle se leva et posa sa main sur son épaule. C'est vrai qu'elle était fatiguée, elle n'envisageait pas de devoir repartir en pleine nuit chez elle. Cette chambre ici serait la bienvenue.

"Je me doutais bien qu'un tel travail exigeait beaucoup de vous !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 12 Oct 2016 - 14:32

Il posa une main sur celle de Jézabel et leva son visage vers elle.

« C’est vrai. Et parfois, je me sens seul. Vous savez vous aussi ce que c’est que de devoir diriger, ne pas être compris, faire de votre mieux sans aucun autre retour que des critiques. C’est dur sans personne à qui en parler. On a beau diriger, on n’est pas différents des autres. On a besoin d’amis nous aussi. Et ils sont d’autant plus précieux que dans nos sphères ils sont rares. Si rares… »

Il ne laissait pas de l’étonner. L’alcool aidait sans doute un peu, mais elle n’avait jamais perçu cette terrible solitude chez lui. Il prit le carafon de cognac.

« Un dernier verre ? »

[HRP : « Moi j’ai besoin d’amour, des bisous des câlins j’en veux tous les jours j’suis comme ça… » Merci Lorie lol]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Dim 16 Oct 2016 - 16:37

"Oui d'accord !"

Elle prit son verre et l'approcha de Vildrek. Toujours debout à côté de lui, elle se pencha un peu pour lui faciliter le remplissage du verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Lun 17 Oct 2016 - 12:28

Inévitablement, le regard du Seigneur glissa dans son décolleté. Il ferma les yeux un instant avant de remplir obligeamment son verre.

Non Jézabel, ce n’est pas ce que je veux. Je ne veux pas que ton corps, je veux aussi ton amitié. Et si possible ton amour. Tu es la seule digne depuis toutes ces années…

Malgré l’ambiance chaleureuse et l’alcool ingurgité, il ne fit aucun geste ni commentaire déplacé, à la surprise de Jézabel qui en se rasseyant se rendit compte de l’opportunité qu’elle lui avait offerte.

Cela l’intrigua. Se pouvait-il qu’il soit vraiment sincère ?

La soirée se termina peu après, le Seigneur la laissa sur un baisemain inhabituel et une servante la conduisit à sa chambre. Elle découvrit une grande pièce meublée avec goût, de lourdes tapisseries aux murs, le lit à baldaquin couvert de coussins moelleux et de couvertures et édredons plus doux et soyeux les unes que les autres. Une flambée crépitait joyeusement dans l’âtre et une baignoire trônait près de celui-ci.

Jézabel se laissa tomber sur le lit. La tête lui tournait délicieusement. Elle se sentait libre comme elle ne l’avait pas souvent été. La soirée avait été des plus agréables. Elle n’avait pas dû lutter pied-à-pied pour conserver des informations et en obtenir d’autres. Elle n’avait pas non plus dû faire face à la lourdeur des regards concupiscents qui étaient son quotidien, ni dû protéger ou donner son corps. Tout n’avait été que simplicité, convivialité et plaisir d’être en bonne compagnie autour de mets savoureux dans un cadre des plus agréables. En cet instant, rien ne pesait sur son esprit.

La servante entra dans la chambre pour verser l’eau chaude dans la baignoire. Une petite jeune plutôt jolie. Un peu arrangée, elle aurait eu beaucoup de succès dans ses établissements. Mais elle était bien mieux ici. Au moins elle n’avait pas à subir, entre autres, les assauts et avilissements d’hommes imbus d’eux-mêmes ou incapables d’assumer leur virilité autrement qu’en maltraitant les filles de joie.

Elle se redressa douloureusement, toute courbaturée, avec un petit gémissement de douleur. Tous les muscles de son dos lui faisaient mal. Elle commença à se défaire maladroitement (l’alcool…) de sa robe avant de sentir les mains de la jeune fille dans son dos.


« Laissez-moi vous aider Madame. »

Elle la dévêtit habilement, délaça son corsage et l’aida à enlever ses sous-vêtements avec un professionnalisme qui n’empêcha pas toute gêne, car si Jézabel avait l’habitude de se faire déshabiller, la manière dont cela se passait était cette fois-ci troublante par sa nouveauté et l’absence de caresses déplacées.

« Oh Madame, vous êtes si belle ! »

L’exclamation spontanée de la servante la fit sourire. Belle ? Certes elle l’avait été, une des plus belles de la région, au minimum, mais à présent qu’elle avait la trentaine passée, ce n’était plus pareil… Tu te mens à toi-même ! Tu es encore bien plus à la hauteur que toutes ces petites parvenues ! Ne te dénigres pas comme ça…

« Tu dis n’importe quoi petite…
- Je vous assure Madame, je n’ai jamais touché une peau comme la vôtre…
- Si tu savais combien de mains l’ont touchée cette peau.
- Je peux vous dire qu’elles ont été bien chanceuses ces mains Madame. Et vos cheveux sont si doux… Comment… ?
- Ce n’est pas le moment de te révéler mes secrets de beauté, tu ne crois pas ?
- Euh… Si Madame bien sûr. Pardonnez-moi. Voulez-vous que je vous aide avec votre bain ? »

Jézabel haussa les épaules. Pourquoi pas ? La petite était rafraîchissante… Elle entra dans la baignoire et s’immergea avec délices, la chaleur bienfaisante de l’eau finissant le travail de détente entamé par le vin et le cognac. Elle ferma les yeux et sentit les mains de la jeune fille passer sur ses épaules, masser ses muscles endoloris. Elle la massa un petit moment, dénouant les nœuds de ses trapèzes surchargés. Jézabel laissa un léger gémissement sortir de ses lèvres.

Une éponge se posa sur sa peau, glissa de ses épaules et s’immergea, suivant le chemin de son corps sous l’eau et la frottant doucement pour lui apporter bien-être et propreté. Jézabel se laissa aller sous les frottements caressants, le bien être qui se diffusait en elle la laissait planer doucement au-delà de la conscience. Doucement, l’éponge glissa sur ses seins. Le froid de l’air contrastant avec la chaleur de l’eau fit presqu’immédiatement se dresser ses tétons.


« Mon Dieu Madame ! Vous êtes si…
- Mmmmh ? »

L’éponge continua son exploration caressante, sinua le long de son ventre, glissa entre ses cuisses. Elle pouvait sentir le souffle de la servante sur son cou. Sa tête s’inclina inconsciemment sur le côté pour laisser plus de place à un éventuel baiser. Son corps aux commandes laissa soudain transparaître son envie. Elle leva le bras, glissa la main dans les cheveux de la jeune fille, l’attirant à elle. Un baiser se déposa dans son cou. Les lèvres s’entrouvrirent pour laisser place à la langue. Des doigts remplacèrent délicatement l’éponge, le souffle de la fille devint plus rapide, plus rauque aussi… à moins que ce ne fût le sien ? Qu’importait… Elle se laissa aller, écarta légèrement plus les jambes, laissa son bassin répondre aux doigts qui le découvraient et l’envahissaient.

Une légère morsure de son lobe d’oreille, une langue doucement invasive naviguant entre son oreille et son cou, le long de son trapèze et de son épaule, deux doigts habiles et intrusifs, quelques torsions du poignet et le plaisir la surprit aussi subitement que subtilement. Victime de son relâchement, elle se cambra un long moment, les orteils crispés sur le bord de la baignoire, hoquetante, les yeux rivés au plafond, évacuant ce stress accumulé depuis trop longtemps… Enfin, elle retomba dans la baignoire avec un long soupir apaisé, cligna des yeux d’un air absent. Une larme perla à la commissure de sa paupière et roula le long de sa joue pour être cueillie de la pointe de la langue par la jeune servante. La chaleur qui se diffusait sur et en elle eut raison de sa conscience. Elle sombra doucement.


« Dormez bien belle Dame… »

Elle se réveilla une petite heure plus tard, l’eau était fraîche mais le feu dans l’âtre brûlait encore joyeusement. Elle sortit de la baignoire et atteignit laborieusement le lit, comme dans un état second, fourbue comme jamais de s’être trop laissée aller. Elle se glissa sous les draps et s’endormit aussitôt d’un sommeil sans rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mar 18 Oct 2016 - 16:37

Jézabel s’éveilla en sursaut. Un tumulte s’élevait de la grande cour intérieure. Elle se leva rapidement du lit douillet et s’approcha de la fenêtre sans se soucier de sa tenue (ou plutôt de son absence de tenue).

Au centre de la cour, plusieurs soldats et cavaliers s’affairaient autour de la charrette d’un marchand. Allongé sur les ballots de marchandises, le corps nu d’un homme était délicatement récupéré pour le mettre sur une civière. Il lui manquait un bras et son corps  portait une profonde entaille de l’autre côté. Son crâne semblait fracassé ou ouvert. Toute la zone autour des plaies était maculée de taches sombres, signe qu’il vivait encore lorsque les hémorragies s’étaient déclarées.

Elle entrouvrit lentement la fenêtre pour épier les conversations. Soudain une bribe de phrase la fit sursauter. « Le fils du seigneur ». Elle recula d’un pas.

"Le cadavre serait le fils de Vildrek partit en mission ?? Oh mon dieu !!"

Elle s’assit péniblement sur le bord du lit, encore sous le choc de la vision qu’elle venait de voir. Elle se demanda comment allait réagir le seigneur lorsqu’il allait l’apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur

avatar

Nombre de messages : 1087
Date d'inscription : 31/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Fourbe
Réputé(e) aussi à...: Manipulateur de destins

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 12:54

Assise sur le lit, Jézabel entendit un nouveau remue-ménage dans la cour. Se portant de nouveau à la fenêtre, elle vit le Seigneur arriver auprès de la dépouille de son fils. Il resta immobile un long moment dans un silence de mort (!). Tous respectaient son chagrin. Il posa la main sur le visage du jeune homme, une dernière caresse, dernier élan d’affection d’un père pour son enfant. Il hocha silencieusement de la tête et les hommes emmenèrent le corps.

Il resta un moment immobile puis fit demi-tour. Avant de rentrer dans le bâtiment, il leva les yeux vers le ciel, accrocha le regard de Jézabel dont une tenture protégeait la nudité. Malgré les étages qui les séparaient, les larmes qu’il versait étaient clairement visibles.

C’était maintenant plus que jamais qu’il allait avoir besoin d’un(e) ami(e). accablé, il rentra dans le bâtiment.

Peu après, alors que Jézabel observait sa nudité dans le miroir, on frappa à sa porte et la jeune servante entra timidement.


« Madame ? Oh… Pardon mais… Le Seigneur aimerait vous voir ce midi. Il m’a demandé de venir me mettre à votre service à cette fin. Mais il est encore tôt, voulez-vous que je revienne plus tard ? Serez-vous présente au rendez-vous ? Ou avez-vous un empêchement ? »

Timide mais pas frileuse, la servante buvait littéralement du regard le corps de Jézabel. Elle ne semblait absolument pas touchée par le deuil qui frappait son Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 14:02

"Mes obligations professionnelles attendront ! Tu peux retourner lui dire que ce sera volontiers que je serais là ce midi ! Je vais me préparer, je ne vais pas rester ici toute la matinée ... je veux bien que tu reviennes m'aider après lui avoir donné ma réponse !"

Jézabel se regarda un instant dans le miroir, le regard dans le vague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur

avatar

Nombre de messages : 1087
Date d'inscription : 31/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Fourbe
Réputé(e) aussi à...: Manipulateur de destins

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 14:17

"Oui Madame."

Le servante sortit prestement. Elle fut de retour une petite demi-heure plus tard.

"Que puis-je faire Madame ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 14:41

Durant le laps de temps, elle s'était lavée.

"M'aider à m'habiller et à me préparer s'il te plait ... dommage que je me retrouve avec la même tenue que hier soir ... bah tant pis ...

Tu veux bien m'aider ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur

avatar

Nombre de messages : 1087
Date d'inscription : 31/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Fourbe
Réputé(e) aussi à...: Manipulateur de destins

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 14:47

"Bien sûr Madame. Mais... Voulez-vous que je fasse chercher une autre tenue ? C'est possible vous savez ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 14:59

"Chercher une autre tenue ? où çà ? comment ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur

avatar

Nombre de messages : 1087
Date d'inscription : 31/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Fourbe
Réputé(e) aussi à...: Manipulateur de destins

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 15:02

"Chez vous ? Ou chez le tailleur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 15:14

"Alors dans ce cas ..."

Toujours pas plus gênée que çà par sa tenue, elle se dirigea vers le secrétaire et trouva assez facilement une plume, un encrier et du papier et commença à rédiger un court message.

"Bien alors fait envoyer quelqu'un à mon établissement. A cette heure de la matinée, il sera fermé mais il suffit de taper à la porte pour que quelqu'un vienne ouvrir. Que la personne donne ce mot. Mes hommes sauront quoi faire et lui ramèneront la tenue que j'ai inscrite. Il suffira de revenir avec !"

Elle referma l'encrier et lui tendit le papier.

"Tiens, le voici !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur

avatar

Nombre de messages : 1087
Date d'inscription : 31/03/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Fourbe
Réputé(e) aussi à...: Manipulateur de destins

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 15:21

« Bien Madame. »

La servante s’éclipsa aussitôt. Elle revint rapidement pour aider Jézabel à se coiffer, ce qui leur prit une éternité… Le regard admiratif de la servante glissait régulièrement sur les courbes affolantes de la maquerelle, surpris presqu’à chaque coup par celle-ci. A force, la jeune fille rougit furieusement… Mais ne cessa pas.

Une petite heure plus tard, quelques coups discrets à la porte annoncèrent l’arrivée de la robe attendue. La servante la prit des mains de celui qui l’amenait sans lui laisser glisser un œil dans la pièce.

Enfin, Jézabel fut prête. Dans les temps.


« Et voilà Madame ! Vous êtes éblouissante ! Nul doute que cela remontera le moral de mon Seigneur ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 15:35

Jézabel se fit donc conduire jusqu’à la pièce désignée pour servir le repas. Elle se préparait mentalement à ce qu’elle pourrait bien pouvoir dire pour essayer de soutenir Vildrek dans cette épreuve. Elle aurait souhaité être loin, le laisser tranquille, ne pas l’importuner, mais il avait besoin de soutien. Elle ne se sentait pas le cœur de l’abandonner.

Elle réalisa qu’ils n’avaient pas parlé de ce futur contrat de partenariat au repas de la veille au soir. Et l’ambiance d’aujourd’hui ne s’y prêtait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 16:02

L’homme avait l’air abattu. Les yeux encore rougis par le deuil qui l’accablait. Mais sa posture était celle d’un guerrier, un homme qui avait des décisions à prendre et pouvait les assumer, quelles qu’elles soient.

« Dame Jézabel. Je suis content que vous ayez accepté de me revoir si vite. »

D’un geste du bras, il l’invita à venir prendre place dans les agréables fauteuils de la veille. Un serviteur leur servit à boire un vin léger et parfumé.

« Je suis désolé, je ne serai pas un hôte des plus agréables aujourd’hui. J’imagine que vous avez appris la nouvelle… J’ai égoïstement pensé que votre présence me ferait du bien. »

Des larmes perlaient dans ses yeux.

« Mon fils… Mon fils était tout ce qui me restait de ma femme, vous savez. Aujourd’hui, c’est un peu comme si avec sa mort elle mourait une seconde fois… »

Il posa son verre sur une petite table. Ses mains tremblaient. Par rapport à la veille le contraste était frappant. Vildrek semblait avoir pris dix ans d’un seul coup.

« Hier, j’ai manqué à mes devoirs et nous n’avons même pas pu parler de notre collaboration à venir… Si vous me pardonnez mon audace, la soirée d’hier est la meilleure que j’ai passée depuis bien des années. Et sans doute avant bien d’autres… Nous parlerons de cette collaboration, je vous le promets, mais aujourd’hui… »

Il prit son verre et le vida d’un trait. Ses épaules se redressèrent. Une décision était tombée. Un poids venait de se libérer.

« Aujourd’hui, c’est de vos relations dont je voudrais parler. Je sais que vous en avez beaucoup, dans tous les milieux, à l’intérieur et à l’extérieur de la cité. Notamment dans ce camp au nord. Je voudrais que vous mobilisiez toutes vos relations pour moi. Retrouvez le meurtrier de mon fils. Je vous aiderai autant que je pourrai. Je forcerai le clergé d’Ambre à collaborer avec vous. Votre prix sera la mien. Je ne discuterai pas. Pour autant que ce ne soit pas honteusement déraisonnable. »

Il s’avança sur le bord de son fauteuil, lui prit la main dans les siennes et la fixa dans les yeux.

« C’est une faveur que je demande à une amie. S’il vous plaît. »

[HRP : Et la description de la Madame ? Hein ? Elle fait tout un foin pour sa tenue et puis on ne la décrit même pas ? Non mais ! Je veux bien qu’on rigole, mais pas qu’on se moque… Et là, tu te moques Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 16:36

Jézabel s’était fait porter une robe bleu-nuit, fendue côté gauche jusqu’à mi-cuisse, un décolleté très sobre et des escarpins noir plus discrets. Quelque chose d’élégant mais pas d’extravagance, la situation n’était pas à la frivolité.

Elle écouta très attentivement la demande de Vildrek. A son tour, elle but une grande gorgée de son verre et le posa sur la table.

"Mais bien sûr ! Vous pouvez compter sur moi ! Je vais prendre quelques contacts au plus vite, y compris avec mes amis à la campagne ! Je ne sais pas ce qu’ils pourront faire, mais nous allons voir ce qui peut être fait ! Nous allons vous aider du mieux que nous pourrons !

Rassurez-vous le prix sera adapté … Ce n’est ni le moment, ni la situation et puis surtout, ce n’est pas dans ma nature !
"

Elle posa sa deuxième main sur les mains de Vildrek, les yeux dans les yeux, elle semblait vraiment sincère. Touchée par la détermination de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Mer 19 Oct 2016 - 16:50

Sous leurs mains, la robe avait glissé et la jambe de Jézabel était désormais nue, très longuement nue.

Vildrek, le regard immobile, toujours fixé dans celui de la belle maquerelle, se leva d'une pièce, l'emmenant dans son élan. il la serra fortement dans ses bras. Une étreinte étonnante de chaleur et de spontanéité.

Avant que cela ne devienne gênant, il se dégagea.


"Je... euh... Hem ! Merci Jézabel."

Cette liberté de langage la toucha. Pour ce qu'elle en savait, il était rare, même entre amis, qu'une telle intimité soit de mise. Elle avait allègrement franchi toutes les barrières du Seigneur. Ses yeux rougis clignaient follement pour empêcher les larmes de couler. Il se détourna.

"Je... Excusez-moi."

Il quitta la pièce quelques instants et revint. Plus calme, plus discipliné.

"Si nous passions à table ? Avez-vous faim ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Jeu 20 Oct 2016 - 12:37

"Ah ... euh ... oui bien sûr ... volontiers !"

Elle lui sourit poliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vildrek

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 08/07/2016

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation: Honnête/Loyal
Réputé(e) aussi à...: Seigneur de Castellac

MessageSujet: Re: Castellac   Jeu 20 Oct 2016 - 12:43

Vildrek fronça les sourcils, ennuyé.

"Vous semblez surprise. Pardonnez-moi mon changement d'humeur, je ne suis pas très démonstratif d'habitude et..."

Il semblait visiblement embarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 324
Localisation : Au Lotus Noir
Date d'inscription : 28/11/2009

Feuille de personnage
Pièces (Or-Argent-Bronze):
Réputation:
Réputé(e) aussi à...:

MessageSujet: Re: Castellac   Jeu 20 Oct 2016 - 12:48

"Non, ne vous inquiétez pas mon ami ! C'est à moi de m'excuser, allons profiter de ce repas ..."

Elle eut un sourire plus franc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Castellac   

Revenir en haut Aller en bas
 
Castellac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 14Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Historique] Comté de Castellac
» Castellac
» Castellac - Dans l'ombre du château

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de rôle sur papier gratuit :: Vers d'autres terres :: Le royaume sans tête :: Castellac-
Sauter vers: